Baseball

À quoi s’attendre des Blue Jays en 2018 ?

Après avoir participé aux séries éliminatoires pour deux ans consécutifs, les Blue Jays de Toronto ont connu une saison plus difficile l’an passé, terminant avec un dossier de 76-86. Après quelques changements au cours de l’entre-saison, à quoi peut-on s’attendre en 2018 ?

La troupe de John Gibbons a laissé partir quelques joueurs importants (Bautista, Barney et Saunders) de la saison dernière, mais ceux-ci ont tous été remplacés défensivement. Bien sûr, la puissance de Bautista est très difficile à remplacer, mais il a frappé seulement 23 circuits l’an passé et seulement trois acquisitions au bâton de premier plan viendront facilement remplacer tout ça. On parle de Randal Grichuk, Yangervis Solarte et Aledmys Diaz (47 longues balles)

Du lot, Grichuk a été le plus dangereux en 2017 avec 22 circuits en 59 points produits en 122 rencontres seulement avec les Cardinals de St Louis. Sans oublier que Diaz (ancien des Cardinals aussi) apportera certaines aptitudes défensives avec un pourcentage défensif qui tourne autour de ,980% et il peut jouer un peu partout à l’avant-champ.

Et attention puisque le vétéran de 37 ans, Curtis Granderson pourrait bien s’avérer être la carte cachée de l’équipe. Après avoir frappé 26 circuits l’an passé, il a déjà réussi 4 coups de canon depuis le début du camp d’entrainement. Sa rapidité dans le champ gauche pourrait être d’une grande utilité au courant de la saison.

D’ailleurs, l’attaque pourra compter sur le retour en forme de Josh Donaldson et Troy Tulowitzki dès le début de la saison. Ceux-ci seront les meneurs de l’équipe au bâton, mais ils pourront également compter sur l’appui de Kendrys Morales, Justin Smoak et Granderson. On ne parle pas nécessairement de la puissance d’antan, mais ils pourront rivaliser avec quelques bonnes formations de la MLB.

Verra-t-on l’espoir de 19 ans Vladimir Guerrero Jr ? L’organisation a jugé qu’il a encore des éléments à apprendre dans le AA puisqu’il a été rétrogradé dans les mineurs. Toutefois, on pourrait le voir au courant de la saison. Après tout, il est encore très jeune.

Du côté de la rotation, on pourra compter sur les 4 mêmes lanceurs partants qui ont connu du succès en 2016. L’an passé, on a dû vivre avec les blessures de plusieurs joueurs importants et on a tenté de combler les trous avec des joueurs inconstants. Avec J.A Happ, Marco Estrada, Aaron Sanchez et Marcus Stroman, on sera bien servi à Toronto et on sait à quoi s’attendre justement. Jaime Garcia viendra compléter la rotation en tant que 5e lanceur partant.

Ceux-ci devront donc démontrer beaucoup de constance justement puisqu’on se retrouvera souvent face à deux puissances offensives des Red Sox de Boston et des Yankees de New York.

Le plus gros point d’interrogation chez les Blue Jays demeure l’enclos des releveurs. On parle d’un total de 27 sabotages au cours de la dernière saison. On espère que les nouveaux venus viendront stabiliser les sixième, septième et huitième manches.

Pour la 9e manche, Roberto Osuna est excellent pour fermer les livres et on s’attend certainement à près de 40 sauvetages durant la saison. Seulement âgé de 23 ans, il a amélioré ses statistiques chaque saison et pourrait poursuivre sur sa lancée.

Bref, les Blue Jays devraient terminer avec une fiche positive cette saison, mais ils risquent tout de même de ne pas participer aux séries éliminatoires en raison de la puissance de leur division. On doit donc s’attendre à une belle saison qui se terminera amèrement à Toronto.

Crédit photo : theinscribermag.com

Article précédent

Course au trophée Vézina - Avantage Vasilevskiy

Article suivant

Connor McDavid rejoint un club sélect

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *