Baseball

deGrom: un choix controversé, mais logique

Les Mets de New York ont connu une saison difficile. Au moment d’écrire ces lignes, les finalistes de la Série mondiale de 2015 présentaient une fiche de 77 victoires et 85 défaites, les classant avant derniers de la division est de la ligue nationale. Toutefois, un point reste positif de cette triste saison : la tenue du lanceur partant Jacob deGrom. L’artilleur droitier semble se diriger vers un premier prix Cy Young, chose qui ne fait pas l’affaire de tous.

Le 12 septembre dernier, l’analyste de ESPN Michael Wilbon a affirmé sur les ondes de l’émission «Pardon the Interruption» que deGrom ne devrait pas gagner le trophée remis au meilleur lanceur de chaque ligue (Nationale et Américaine), à cause de sa fiche. Il en a ajouté en avançant l’idée que « tous ceux votant pour deGrom devraient être licenciés »(voir tweet ci-dessous).

Plusieurs semaines après ces propos, deGrom n’a pas flanché et mérite toujours autant ce trophée. Malgré une fiche de 10 victoires et 9 défaites, le lanceur de 30 ans a conservé une moyenne de points mérités de 1,70. Son plus proche poursuivant à ce chapitre, Aaron Nola des Phillies de Philadelphie, présente une moyenne de 2,37. Par ailleurs, deGrom pourrait être le premier dans la Nationale à remporter l’honneur avec une moyenne aussi basse depuis le légendaire Greg Maddux. Ce dernier affichait en 1995 une impressionnante moyenne de 1,63.

Faire fi de la fiche

La fiche ne doit pas être pris en considération pour évaluer la saison d’un lanceur. D’ailleurs, certains grands lanceurs ont, par le passé, gagné le Cy Young, malgré une fiche similaire à celle de deGrom. En 2010, Felix Hernandez, lanceur vedette des Mariners de Seattle, a remporté l’honneur avec une fiche de 13-12 et une moyenne de points mérités de 2,27.  Tim Lincecum, ancien lanceur vedette des Giants de San Francisco, a aussi gagné le Cy Young avec une fiche de 15-7 en 2009.

Les chiffres ne mentent pas. On peut donc se fier sur eux pour comparer les joueurs et certaines statistiques font pencher la balance vers deGrom. Il y a quelques jours, la ligue a affiché sur Twitter une statistique complète folle. Pour que Max Scherzer, affichant une moyenne de points mérités de 2.53, puisse avoir une moyenne plus basse que celle de Jacob deGrom, il aurait besoin de lancer 107,2 manches de plus sans accorder de points avant que la saison finisse. Comment considérer la candidature de Max Scherzer après une telle statistique ?

Dans l’Américaine, le grand gaucher des Rays de Tampa Bay Blake Snell semble se diriger vers le titre, ayant été le premier lanceur de la ligue à avoir atteint le plateau des 20 victoires. Sa moyenne de points mérités de 1,89, la meilleure de l’Américaine, est un autre argument de taille pour sa sélection.

Gabriel Guénette

Crédit photo : TVA sports

Article précédent

Joe Thornton tourne la page !

Article suivant

Place aux éliminatoires de la MLB !

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *