Baseball

HOU-LA-LA

On y est! Après une saison régulière remplie de rebondissements – et de circuits! – la série mondiale s’amorce ce soir alors que les Dodgers de Los Angeles accueillent les Astros de Houston dans le premier match d’une série quatre de sept. Survol des forces en présence.

Les amateurs de baseball assisteront à une rare occurrence, alors que, pour la première fois depuis 1970, deux équipes ayant amassé des fiches de 100 victoires en saison régulière s’affronteront dans la série finale du baseball majeur.

Les Dodgers possèdent sans contredit l’alignement le plus équilibré de la MLB. En plus de présenter de gros noms en attaque, tels que Justin Turner, Cody Bellinger et Corey Seager (qui fait d’ailleurs son retour après une blessure au dos), la formation californienne possède probablement l’une des meilleures rotations de lanceurs du circuit.

Les Astros n’ont pas à rougir, eux non plus. Troisième meilleure équipe de la MLB en saison régulière, ils peuvent compter sur une attaque des plus efficaces, ainsi que sur une équipe de lanceurs qui peut être inconstante, mais répond généralement aux attentes. Parlez-en à Justin Verlander.

Des faiblesses visibles

Les Astros ont éprouvé un peu plus de difficultés dans leur série de Championnat que les Dodgers. Il aura fallu qu’ils se retrouvent en retard 3-2 dans la série pour qu’ils se réveillent et se débarrassent d’une surprenante équipe des Yankees. Justin Verlander a porté les Astros sur ses épaules, en route vers son premier titre de joueur le plus utile en série de Championnat.

L’attaque du club texan a déçu face à New York, ne marquant plus de quatre points qu’une fois. Après une série de division dominante contre les Red Sox, les Astros ont dû s’appuyer presque uniquement sur José Altuve, encore magistral, et Carlos Correa. Les joueurs de soutien des Astros devront se lever face aux Dodgers. Sans quoi, la série pourrait être beaucoup plus courte que prévu.

On se rappellera sans aucun doute de cette série comme celle de Verlander. Le trentenaire a obtenu deux victoires et conservé une moyenne exceptionnelle de 0.56 contre les Bombardiers du Bronx. Cependant, les autres lanceurs des Astros ont fait très peu pour l’appuyer. L’ancien des Tigers a le droit de s’attendre à mieux en Série mondiale s’il veut voir ses Astros soulever un premier trophée dans leur histoire.

Trop forts

Si les Dodgers perdaient, ils n’auraient qu’eux à blâmer. Ils n’ont perdu qu’une partie jusqu’à maintenant en série, et se sont débarrassés avec aise des Cubs en série de Championnat. Les releveurs de l’équipe californienne n’ont alloué que trois points en plus de 28 manches en octobre.

Et ce qui est encore plus impressionnant, c’est que les Dodgers n’ont pas vraiment besoin d’une telle équipe de releveurs. Ils comptent évidemment sur deux as lanceurs en Clayton Kershaw et Yu Darvish, mais aussi sur Rich Hill et Alex Wood, des joueurs solides malgré des séries plus difficiles.

Du côté offensif, si Turner et compagnie ne produisent pas, les Dodgers peuvent toujours compter sur Chris Taylor, co-joueur le plus utile en série de championnat, et même l’inattendu Yasiel Puig.

Trouver un moyen

Bien que les deux équipes ne se soient pas affrontées en saison régulière cette saison, les Dodgers détiennent actuellement un avantage clair sur leurs adversaires de la Ligue américaine. Ils ont les meilleurs lanceurs partants, les meilleurs releveurs et, malgré la superbe saison offensive des Astros, semblent avoir la meilleure attaque.

Il faudra donc que d’autres joueurs s’élèvent à Houston si on veut y voir une première bannière de Championnat. Après tout, Verlander et Altuve ne peuvent pas tout faire tous seuls.

Prédiction: Les Dodgers emportent la série mondiale de 7 matches, 4-2.

Crédit photo : sbnation.com

Article précédent

Longue absence pour Zach Parise

Article suivant

Le Canadien renoue enfin avec la victoire

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *