Baseball

Les Blue Jays de Toronto, favoris dans la ligue américaine

Après un entre-saison très actif dans le baseball majeur (MLB), il est maintenant temps d’entreprendre la campagne 2017. Ainsi, on se demande ce que les Blue Jays de Toronto réserveront à leurs partisans cette année. Pourrait-on les considérer comme l’équipe favorite pour remporter le titre de la division Est dans la ligue américaine ?

Dès le départ, la perte d’Edwin Encarnacion pourrait faire très mal à l’offensive de l’équipe torontoise, alors que ceux-ci ont l’habitude de marquer beaucoup de points. On parle quand même de 42 circuits et 127 points produits qui ont disparu. Cependant, l’acquisition de Kendrys Morales viendra certainement aider la cause des Jays. Ce dernier est capable de frapper la balle en puissance (32 longues balles) et il a récolté la même moyenne au bâton qu’Encarnacion à ,263. Bien que Morales ne pourra le remplacer à lui seul, la contribution de tous les joueurs sera importante pour combler ce manque.

N’oubliez certainement pas Jose Bautista qui a connu une saison 2016 difficile, en raison d’une blessure, avec seulement 22 circuits et le Québécois Russell Martin qui a mis beaucoup de temps à se mettre en marche l’an passé. Si tout le monde participe à la fête des Jays, on pourrait encore voir une attaque dévastatrice comme en 2015, où l’on avait frappé le plus de circuits dans la MLB.

Du côté des lanceurs partants, il s’agit probablement de l’une des meilleures rotations du baseball majeur. Marcus Stroman, Marco Estrada J.A. Happ, Francisco Liriano et Aaron Sanchez sont majoritairement tous des joueurs qui peuvent connaître une saison solide. Aaron Sanchez et J.A. Happ ont été phénoménaux en 2016, combinant une fiche de 35 victoires et 6 revers, ainsi qu’une moyenne de 3,09 points mérités. Ainsi, les Blue Jays sont en voiture avec ces 2 lanceurs, mais pourront-ils poursuivre leur travail avec autant de facilité ?

De plus, en représentant les États-Unis dans la finale à la Classique mondiale de Baseball, Marcus Stroman a pris confiance en ses moyens cette année. Et lorsqu’il a la confiance de ses entraineurs, il est encore meilleur. Même s’il a terminé l’année 2016 avec une fiche négative de 9 victoires et 10 revers, il peut facilement améliorer cette marque, lui qui s’améliore chaque fois. Finalement, on ne s’attend pas à ce que Marco Estrada et Francisco Liriano volent des matchs à eux seuls, mais ils font leur travail avec efficacité depuis le début de leur carrière. Donc, si l’attaque produit quelques points supplémentaires pour les aider, ces deux lanceurs sortiront gagnants la plupart du temps.

Le gros questionnement se situe encore une fois à la relève chez les lanceurs, alors que Grilli, Biagini, Loup et Smith seront les principaux acteurs à cette position. Les Jays ne possèdent donc pas de joueurs étoiles pour lancer entre la 6e et 8e manche et l’instructeur John Gibbons devra continuer à bien gérer ses lanceurs. Si l’un de ceux-ci peut se démarquer, ils pourront donner une chance de victoire à chaque match avec un jeune dominant comme Roberto Osuna pour protéger l’avance en 9e manche.

Ainsi, il ne faut certainement pas oublier que les Red Sox et les Orioles seront également dangereux dans la division, mais Boston devra combler la perte de David Ortiz à l’attaque et les Orioles n’ont pas d’assez bons lanceurs pour égaler les Blue Jays. Donc, on peut s’attendre à une lutte à trois équipes dans la division Est, mais Toronto terminera premier.

Bonne saison de baseball à tous !

 

Texte de Samuel Lachaine

Article précédent

Pas d'autres articles

Article suivant

Des Raptors dangereux!

1 Comment

  1. Samuel
    4 avril 2017 à 21 h 42 min — Répondre

    J’ai bien hâte de voir la prochaine saison des Jays.

Laissez un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *