Baseball

Une première partie de saison à oublier !

Les équipes du baseball majeur viennent tout juste de franchir la mi-saison. Pour ce qui est des Blue Jays de Toronto, ils se trouvent exactement ou la plupart des experts les avaient placés en début de saison.

Ces derniers positionnaient l’équipe torontoise au troisième ou quatrième rang de leur division et avec une fiche avoisinant les ,500. Les Jays se retrouvent au quatrième rang dans la division est de la ligue américaine à 14 parties de la tête de sa division et également à 14 rencontres d’une place comme meilleur deuxième qui donne accès aux séries éliminatoires. Ils ont une fiche de 42 victoires et 48 défaites, ce qui leur donne une fiche de ,467. Pour le collectif, les Jays connaissent une saison assez ordinaire.

Il y a cependant quelques joueurs qui s’illustrent sur le plan individuel. La surprise de la saison est Yangervis Solarte. Il est arrivé avec les Jays en début de saison dans une transaction passée sous le radar, mais il est un élément clé de la formation. Il peut jouer à tous les positions à l’avant-champ, mais joue plus souvent au troisième but. Solarte est le meneur de l’équipe pour les points produits ainsi que pour les coups de circuit. S’il poursuit sur sa lancée, il est en voie de connaitre la meilleure saison de sa carrière.

Le jeune Teoscar Hernandez en est aussi un qui fait écarquiller les yeux. Il mène sa formation pour la moyenne au bâton et se retrouve deuxième pour les coups de circuit.

Il y a aussi J.A. Happ qui connait une bonne saison sur la butte. Il est le meneur pour la moyenne de point mérité ainsi que le nombre de victoires. Il sera également l’unique représentant des Blue Jays au match des étoiles.

Pour les déceptions en cette première moitié de saison, on y retrouve l’enclos des lanceurs des Jays. Ce qui devait s’avérer la force de l’équipe torontoise se retrouve à être sa faiblesse. En effet, les lanceurs partants devaient être la colonne vertébrale de cette équipe pour lui donner une mince chance de participer aux éliminatoires. À l’exception de Happ, les quatre autres lanceurs partants principaux comptent ensemble seulement 11 victoires en 56 départs au monticule. Il ne faut pas oublier non plus que le meilleur releveur de l’équipe, Roberto Osuna, est indisponible depuis le début du mois de mai en raison d’accusations de voie de fait envers une femme.

Un gros questionnement pour les Blue Jays est aussi l’état de santé de leur vedette Josh Donaldson qui pourrait être un joueur de valeur sur le marché des transactions pour les équipes dans la course aux séries. Donaldson a pris part à 36 des 90 parties depuis le début de la campagne.

C’est donc dire que les Blue Jays de Toronto ont connu une première moitié de saison assez mouvementée. Avec les déboires des lanceurs partants, il sera très difficile pour eux de réduire l’écart et se tailler une place parmi les équipes repêchées.

crédit photo : Jason Miller/Getty Images

Article précédent

Un stade à 900 M$ pour les Rays de Tampa Bay ?

Article suivant

Roger Federer perd un long duel contre Kevin Anderson

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *