CanadiensHockeyLNH

Cet élément devrait faciliter l’intégration de Cole Caufield

Lorsqu’un jeune joueur comme Cole Caufield fait ses débuts professionnels, cela demande beaucoup d’adaptation pour la majorité des joueurs. Le jeune homme devrait faire sa place un jour à Montréal, mais un élément pourrait certainement aller en sa faveur.

Lorsqu’il était plus jeune, en septième année, il a décidé de prendre des cours de français. Une langue très difficile à apprendre lorsque l’on parle seulement anglais, mais il doit certainement posséder quelques bases pour s’exprimer dans la langue de Molière. Il souhaiterait même s’améliorer dans cette langue.

Selon la mère de Caufield, celui-ci avait pris cette décision, mentionnant à la blague qu’il jouerait pour le Canadien de Montréal un jour. Une prédiction qui s’est finalement avérée réelle, mais qui va aussi lui servir pour la suite de sa carrière. En tout cas, il n’aura pas de mal à se faire aimer par les partisans, s’il prend le temps de parler en français avec les journalistes.

« Nos deux garçons [Cole et son frère aîné Brock] ont choisi le cours de français lorsqu’ils étaient en septième année, simplement car ils disaient que s’ils étaient repêchés par les Canadiens, ils devaient être en mesure de parler français. Ils ont toujours plaisanté à ce sujet, mais ils se sont tout de même préparés en conséquence », selon Kelly, sa mère.

Pour le moment, son language n’est pas vraiment important, alors qu’on aimerait certainement mieux qu’il se concentre sur son développement. Il risque de retourner dans la NCAA en début de saison, mais sa force est de marquer des buts et cela doit demeurer ainsi.

Sauf que lorsque viendra le temps de faire ses débuts dans la LNH à Montréal, Caufield se sentira certainement mieux à savoir qu’il se débrouille un peu en français. On pourrait alors compter sur un franc-tireur bilingue qui nous fera rêver sans aucun doute.

Crédit photo : nhl.com

Article précédent

Un arbitre tranche pour Joel Edmundson

Article suivant

Félix Auger-Aliassime s'occupe de Pospisil

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *