CanadiensHockeyJoueurs autonomesLNH

Égaler l’offre pour Sebastian Aho est loin d’être certain

L’offre hostile du Canadien pour Sebastian Aho semble facile à égaler pour les Hurricanes, mais rien n’est moins certain dans ce dossier.

Il faut dire que 8,5 M$ sur 5 ans semblent tout à fait faciles à payer pour le directeur général Don Waddell et dans les meilleurs paramètres possibles pour signer le Finlandais de 21 ans. Sauf qu’il ne faut pas oublier que le Tricolore s’est arrangé pour faire en sorte que ce ne soit pas aussi facile que l’on pense.

Premièrement, la majorité du contrat sera gagné dans les 12 premiers mois. On parle de 11,3 millions dès la signature du contrat et 700 000 $ de salaire pour la première saison. Dès le début de l’été prochain, Aho touchera un autre boni de 9,87 M$ et un autre 700 000 $ en salaire avant même l’entame de la deuxième saison. Ce qui équivaudra à un montant total de plus de 21 M$ en près d’un an.

Le propriétaire des Hurricanes, Tom Dundon est loin d’être un partisan des bonus à la signature, alors que plus du trois quart de l’équipe n’a pas de bonus à la signature. Ce qui laisse croire que celui-ci pourrait encore refuser de le faire en empêchant Don Waddell d’égaler cette offre.

« C’est beaucoup d’argent, et c’est beaucoup d’argent à l’avance. Qui sait, la Caroline va faire ce qu’elle va faire, mais croyez-moi, ce n’est pas une décision facile pour eux », a affirmé l’agent d’Aho Gerry Johansson.

L’autre point intéressant, c’est que Aho lui-même souhaite venir jouer à Montréal. D’abord parce qu’il a accepté l’offre du Canadien et qu’il n’était pas dans l’obligation de le faire, mais aussi parce qu’il sent que le Tricolore a démontré beaucoup avec ce risque bien calculé.

Plusieurs mentionnent que le jeune finlandais ne serait plus très heureux à Raleigh depuis quelques semaines. Il n’a pas nécessairement aimer la manière de négocier des Hurricanes qui ne semblent pas si intéressés que ça à conserver les services de leur meilleur attaquant. On parle d’une première offre de 6 M$ annuel sur huit ans et d’une deuxième offre similaire de 7,5 M$ par année.

De l’autre côté, Aho souhaite mettre la main sur 9,5 M$ par campagne. Il y a donc toujours une différence d’environ 1 million de dollars pour trouver un terrain d’entente. On comprend aussi que M. Dundon souhaite éviter de payer un peu plus pour son joueur. Ce qui pourrait compliquer la chose.

Une chose est certaine, le dossier se terminera dans 7 jours et le Canadien a tout de même de bonnes chances de voir Aho débarquer à Montréal. Reste à voir ce que les Hurricanes décideront pour la suite.

Crédit photo : nhl.com

Article précédent

Nazem Kadri échangé à l'Avalanche

Article suivant

De l'intérêt pour Ben Hutton chez le Canadien

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *