CanadiensHockeyLNH

Gustav Nyquist ou Jordan Eberle avec le Canadien ?

Lorsque Marc Bergevin a rencontré les médias cette semaine, il a assuré qu’il ne sacrifierait pas de jeunes joueurs pour un joueur de location cette année. Même s’il mentionne tout ça, rien n’empêche que l’équipe manque cruellement de talent sur l’aile droite, alors que des joueurs comme Gustav Nyquist et Jordan Eberle seraient disponibles sur le marché des transactions.

C’est une discussion qui a enflammé l’émission radiophonique de Ron Fournier hier soir, lui qui évaluait cette possibilité avec Mario Langlois. Le Canadien devrait-il bouger pour l’un de ces joueurs, même si cela ressemble beaucoup plus à un scénario de rêve ?

Les deux joueurs deviendront joueurs autonomes à la conclusion de la saison, alors que Nyquist évolue actuellement avec les Red Wings de Detroit. Ce dernier se classe au deuxième rang des marqueurs de son équipe cette saison avec une récolte de 37 points en 45 rencontres. Pas nécessairement reconnu comme un joueur très impliqué physiquement, l’athlète de 29 ans possède le talent pour récolter près de 50 points par année.

Il pourrait d’ailleurs venir rejoindre son ancien coéquipier Tomas Tatar avec qui il a joué plusieurs saisons à Detroit. Il faut toutefois s’attendre à des demandes plutôt élevées pour Nyquist et le Canadien devra probablement sacrifier un jeune joueur pour faire son acquisition. La patience avec les espoirs devrait être la priorité pour le Tricolore, même si Ron Fournier parle du défenseur Noah Juulsen et d’un choix de 2e ronde seulement. Les Red Wings doivent libérer leur masse salariale et Nyquist bougera, mais ne sera pas le Tricolore.

De son côté, Eberle est un peu plus reconnu pour son travail le long des rampes, mais il semble avoir ralenti cette année avec les Islanders de New York. Après avoir enregistré l’une de ses meilleures saisons en carrière l’an passé, il a amassé seulement 18 points et un différentiel de -7 en 37 parties cette année. Alors qu’on a perdu les services de John Tavares sur le marché des joueurs autonomes en 2018, on voudra éviter cette situation avec Eberle. Il faudra donc l’échanger d’ici la date limite des transactions ou le 1er juillet 2019, si on ne parvient pas à le signer.

Bref, Eberle possède tout le talent pour que les Islanders soient gourmands pour l’échanger. Il faudra donc bien plus qu’un défenseur de la ligue Américaine et un choix de deuxième ronde pour faire son acquisition. C’est environ ce que les Maple Leafs ont donné pour Tomas Plekanec l’année dernière et la comparaison avec Eberle n’est même pas proche.

Ron Fournier et Mario Langlois ont beau rêver, mais ce serait très étonnant que le Canadien bouge pour l’un de ces joueurs, étant donné que le prix sera très élevé. Surtout que les spéculations ont même continué avec Vladimir Tarasenko. Il faut donc en prendre et en laisser dans cette conversation.

Crédit photo : nhl.com

Article précédent

Mark Stone intéresserait plusieurs équipes

Article suivant

Karl Alzner effectuera un retour pour le Canadien

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *