CanadiensHockeyLNH

Le Canadien a soupé avec un espoir talentueux

Alors que le prochain repêchage permettra au Canadien de choisir au 15e rang, l’équipe se prépare tranquillement pour cette séance de sélection.

Ce rang est toujours difficile à prendre en considération puisqu’on se retrouve à un endroit où le talent est un peu plus dilué en première ronde. On peut donc prendre un risque avec un joueur moins connu ou qui pose encore quelques doutes aux yeux des recruteurs.

Ainsi, le Canadien aurait probablement de l’intérêt pour l’Américain Cole Caufield qui est classé dans le top 10, mais qui mesure seulement 5’7″ et pèse 163 livres. Un certain Alex Debrincat a connu du succès avec les Blackhawks et il n’est pas vraiment plus gros.

Il faut savoir que celui-ci aurait reçu une invitation pour souper avec l’équipe, afin de pouvoir en savoir plus sur lui. L’information a été directement confirmée par le directeur du recrutement du Tricolore Trevor Timmins.

« D’aucune façon Caufield ne va glisser jusqu’au 15rang. Mais il sera intéressant de voir ce que le CH pourrait tenter s’il glisse dans la deuxième dizaine. Caufield nous a confié que le Tricolore l’avait invité à souper durant la semaine à Buffalo et le fait que l’invitation vienne d’une formation repêchant 15ne l’a pas surpris outre mesure.»

Caufield est un excellent franc-tireur qui a marqué un total de 72 buts en 64 matchs avec l’équipe de développement américain cette année seulement. Bien sûr, il a joué avec Jack Hughes qui sera probablement le premier choix, mais on ne brise pas des records d’Auston Matthews et Alexander Ovechkin par chance. Il a un certain talent à quelque part et devrait être choisi avant le 15e rang.

C’est pourquoi Marc Bergevin devra s’avancer s’il souhaite avoir la chance de le sélectionner. Avec 2 choix de 2e ronde, il pourra tenter d’offrir une compensation à une autre équipe et s’avancer dans une position intéressante.

Sinon, on demeurera penché sur un défenseur gaucher, alors que plusieurs jeunes arrières pourraient aussi être disponibles. On parle de Thomas Harley, Cameron York ou Philip Broberg.

Bref, cela va dépendre de la densité d’intérêt pour Caufield, mais si le Canadien l’aime, pourquoi pas prendre le risque d’obtenir un grand franc-tireur.

Crédit photo : nhl.com

Article précédent

On connait la prochaine destination d'Antti Niemi

Article suivant

Le Canadien a trouvé son ailier droit

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *