CanadiensHockeyLNH

Le Canadien rate son entrée au Centre Bell

Le Canadien de Montréal n’a pu offrir une première victoire à domicile à ses partisans, s’inclinant par la marque de 4 à 2 face aux Red Wings de Detroit ce soir. La troupe de Claude Julien n’a toujours pas remporté de match en temps règlementaire cette saison. Les Wings ont ainsi mis un terme à une séquence de 9 matchs sans victoire contre le Canadien.

Ce n’était vraiment pas le début de match attendu puisque le Tricolore a manqué cruellement d’énergie dans ce début de rencontre à la maison. Les Red Wings ont majoritairement dominé le jeu, mas Carey Price a gardé son équipe à égalité pour les 13 premières minutes.

Au fil du temps, on a fini par trouver une faille et Darren Helm en a profité pour toucher la cible sur un tir précis. Alors que rien ne semblait fonctionner, le Canadien a finalement remporté une mise en jeu en zone offensive qui a permis à Joel Armia de déjouer Jonathan Bernier avec un lancer du haut de l’enclave. Sauf que les Wings ont repris les devants avant le retour au vestiaire, alors que Tyler Bertuzzi a sauté sur un bond favorable pour déposer le disque dans une cage vide.

Au deuxième engagement, la Sainte-Flanelle a utilisé l’avantage numérique pour revenir dans le match lorsque Max Domi a poussé une rondelle dans le but, après que celle-ci ait dévié dans les airs derrière le filet pour revenir dans l’enclave. Sur la séquence, Joel Armia a récolté un cinquième point en 5 périodes.

Le reste du deuxième tiers a encore été l’affaire de Price qui a effectué de nombreux arrêts importants pour conserver la marque serrée avec un total de 24 arrêts après 40 minutes de jeu. Cependant, une autre mauvaise pénalité est venue hanter l’équipe, alors que le Québécois Anthony Mantha a trouvé le fond du filet avec un tir sur réception. Déjà son sixième de la saison.

Lors de la troisième période, le jeu a été fermé par les Red Wings, alors que le Canadien n’était pas en mesure d’entrer en zone offensive pour défier le gardien adverse. Ce qui leur a compliqué la tâche pour créer l’égalité. Luke Glendening a complété la marque dans un filet désert

On souhaitait que le match d’ouverture allait donner un certain avantage d’énergie au Tricolore et c’est plutôt le contraire qui s’est produit. La troupe de Claude Julien a encore démontré du caractère, mais elle a joué du hockey de rattrapage pendant toute la partie. Face à une équipe énergique comme les Red Wings, on ne peut pas les laisser diriger le rythme de la rencontre et on est tombé exactement dans ce piège.

Pour une deuxième rencontre consécutive, on ne peut faire autrement de mentionner que Joel Armia a été le meilleur joueur de la soirée pour le Canadien. Il a poursuivi son efficacité en échec-avant durant toute la rencontre, en plus de bien appuyer ses compagnons de trio Jesperi Kotkaniemi et Jonathan Drouin. Ce dernier a d’ailleurs récolté un point dans tous les matchs de l’équipe cette saison, alors qu’Armia a amassé 5 points en 2 parties.

Pour ce qui est de Carey Price, ce n’était pas sa plus grande performance en carrière. Autant, il a effectué des arrêts spectaculaires pour aider sa défensive, autant il a alloué des buts qu’il aurait pu éviter de donner aux Red Wings. Ce qui a évidemment nuit à son équipe et surtout obligé l’offensive à remonter la pente pendant tout le match. Il a terminé la rencontre avec 30 arrêts.

Jonathan Bernier a complété le match avec 33 arrêts.

Le Canadien conclura sa semaine samedi soir, alors que l’équipe accueillera les champions de la Coupe Stanley, les Blues de St. Louis, des 19h au Centre Bell.

Crédit photo : Canadien/Twitter

Article précédent

Julius Honka abandonne les Stars

Article suivant

Connor McDavid n'a plus aucun complexe

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *