CanadiensHockeyLNH

Les 12 meilleures palettes du Canadien

Au camp 2018, les jeunes espoirs ont particulièrement attiré notre attention. Kotkaniemi, bien sûr, est celui qui en a capté le plus. Le fantastique joueur a non seulement été le meilleur jeune, mais c’est à se demander s’il n’est pas actuellement le meilleur joueur des Canadiens!

En analysant froidement son jeu, sans nous laisser éblouir par sa grâce, nous ne pouvons que conclure qu’il est définitivement un membre de la grande équipe. L’alignement du Canadien vient carrément de s’enrichir d’un centre… un PREMIER centre ! Son addition a un impact incroyable sur les 12 autres et le tableau doit être refait.

Enfin, nous avons notre Sainte-Pierre-Angulaire. Jesperi, je bâtis mon équipe sur Toi. Avec notre meneur à l’attaque, l’esprit de l’organisation a changé. Nous sentons l’esprit magique qui l’a envahie. Maintenant, je la sens capable de faire partie des 8 dès cette saison. Je veux au moins batailler et développer une culture de futurs aspirants à la coupe Stanley. Notre filière est pleine de bons jeunes qui poussent. Il ne manque plus qu’à  franchir les étapes intelligemment. Je suis maintenant prêt à prendre les décisions difficiles.

Depuis que je suis convaincu que Kotkaniemi sera notre premier centre, une chose trotte constamment dans ma tête. Plekanec. Okay, il lui manque 2 matchs pour atteindre les 1,000. Parfait! Je les lui donne, mais il ne cadre plus dans mon plan. D’ailleurs, je crois que le DG voit les choses aller et je sens le regret. Le regret du contrat signé le 1er juillet dernier au coup de midi. Pas celui de Peca ni celui de Chaput. Nous ne savons pas si Bergevin regrette le rapatriement du 14, mais Kotkaniemi a sérieusement poussé sur le domino. L’addition inattendue du Finlandais supprime le bon sens de cette signature.

Bien sûr, le Tchèque est  utile. Il récolte bien quelques points, mais il ne génère rien en offensive depuis deux ans. Il joue bien défensivement, mais il a un différentiel de 3 l’année dernière. L’ancien de 13 saisons exerce une forme de leadership et il a une influence positive sur les jeunes, mais je ne crois pas que cela ait aidé De la Rose à marquer plus de buts. Il est excellent dans les mises en jeu, mais il a remporté 52,6% de ses mises en jeu avec le CH la saison passée. C’est triste, mais son inutilité ne se trouve pas dans son jeu. Elle se trouve dans le fait qu’il prend une place au centre! Après avoir analysé le scanneur, il y en a 4 qui en donnent plus que lui… malgré tout le positif qu’apporte l’homme qui avait froid au cou. Malheureusement pour lui, les miradors des relations publiques l’accompagneront vers une digne porte de sortie.

Une autre décision difficile; j’abandonne Jacob De la Rose. Ses 119 matchs en saisons régulières ont suffi pour l’évaluer. Le Suédois a les habiletés d’un joueur de la LNH, mais il n’a pas le cerveau pour y exceller.  Je suis prêt à le troquer, même si je suis conscient que la monnaie d’échange a peu de valeur. Si je ne trouve pas preneur, je n’hésite pas à le soumettre au ballottage. Si Jacob n’est pas réclamé, sa destinée ressemblera à celle de McCarron. Ils auront leur utilité en cas de rappel.

Scherbak, cette fois-ci, je lui donne un répit pour cette saison, mais je reste aux aguets dans le but de le transiger si je peux obtenir quelque chose d’intéressant. Durant son « stage », je fais comprendre au Moscovite que la glace est extrêmement fine sous ses patins. En désespoir de cause, je le pousse à la limite. Étant un choix de premier tour, nous avons la mauvaise habitude de nous nourrir d’espoir et d’exercer notre patience inutilement. Avec un premier choix, parfois on espère trop longtemps. Avec la fenêtre qui s’ouvre le bel horizon, je n’attends plus autant.

Le fils de Tie, je tiens pour acquis qu’il est un joueur de centre et que Hudon ne le sera pas. C’est ainsi que les Canadiens voient les choses. La ligne centrale sera donc occupée par KK, Danault, Domi et Peca. Ce dernier a encore beaucoup de choses à nous montrer, mais il cadre bien dans le portrait. Drouin, Tatar, Byron et Hudon joueront à gauche. De l’autre côté, les 4 seront Armia, Gallagher, Lehkonen et… Scherbak. Lorsque le nébuleux Nikita nous « demandera » de prendre une pause, Chaput prendra la relève.

À l’aube de la saison 2018-2019, ils sont les 12 meilleures palettes  en attendant celles des Poelhing, Suzuki, Ylonen, Olofsson, Evans, Ikonen…

Trios du Canadien :

Drouin – Kotkaniemi – Armia

Tatar – Danault – Gallagher

Byron – Domi – Lehkonen

Hudon – Peca – Scherbak

Extra : Chaput


Crédit photo : allhabs.net

Article précédent

Tomas Tatar semble bien prêt pour la saison

Article suivant

Appelez-moi Jeppo (Kotkaniemi) !

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *