CanadiensHockeyLNH

Marc Bergevin pourrait-il racheter un de ces contrats ?

À la conclusion de chaque saison, les différentes équipes de la LNH prennent le temps d’évaluer la contribution de tous les joueurs. Ce qui permet ensuite de savoir si le contrat d’un de ces joueurs devrait être racheté. Du côté du Canadien, qui est-ce que Marc Bergevin pourrait racheter ?

On rappelle que ce genre de décision permet justement de se débarrasser d’un contrat trop lourd à porter sur la masse salariale d’une organisation. Des pénalités sont toutefois imposées aux équipes qui rachètent un contrat pour le double des années du salaire. Cette année, on pourra racheter un contrat entre le 15 et le 30 juin (17h).

Joueur de 26 et moins : tiers du salaire cumulatif

26 à 34 ans : 2/3 du salaire cumulatif + les bonis à la signature

35 ans et plus : La totalité du contrat (donc pratiquement inutile à racheter)

Joueur blessé : Interdiction de racheter à moins d’une entente

Ce qui nous mène au Canadien où quelques joueurs pourraient se retrouver sous d’autres cieux, n’ayant pas contribué suffisamment au cours de la dernière saison.

On parle premièrement d’Andrew Shaw (3,9 M$). Celui-ci arrivait à Montréal pour amener de l’expérience dans le vestiaire, mais il ne s’est pas avéré très important aux succès de l’équipe au cours des deux dernières saisons avec 49 points. En raison de ses nombreuses blessures et son futur incertain, il pourrait forcer Marc Bergevin à racheter son contrat. Toutefois, étant donné que son contrat sera en baisse pour les 4 prochaines saisons et qu’on l’a acquis récemment, le rachat serait surprenant.

Le défenseur Karl Alzner (4,635 M$) arrivait de Washington avec de grandes qualités défensives et pourtant, il ne semble pas appartenir à l’élite de la LNH avec sa fiche de -7. Ce qui fait en sorte qu’il pourrait devenir un arrière sur la troisième paire qui coûte beaucoup d’argent.

Un peu comme Shaw, on risque toutefois de le garder puisqu’une saison ne démontre pas tout. Il lui reste encore 4 ans à son contrat et il pourrait donc imposer plus d’un million de dollars jusqu’en 2026. Ce serait la deuxième erreur à faire avec Alzner.

Finalement, le défenseur David Schlemko (2,1 M$) a été pratiquement invisible au cours de la dernière campagne puisqu’il n’a joué que 37 rencontres. Celui-ci pourrait devenir l’option de rachat la plus intéressante, mais on voudrait certainement en voir plus de sa part avant de s’en débarrasser. C’est pourquoi il serait surprenant que cela se produise. Avec 2 ans à faire à son contrat, il coûterait moins d’un million par année au cours des quatre prochaines saisons.

Crédit photo : nhl.com

Article précédent

Gagne ou perd, Fleury remportera-t-il le Conn-Smythe ?

Article suivant

Contrat à long terme pour Nikita Kucherov ?

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *