CanadiensHockeyHockey JuniorLNH

Nick Suzuki est comparé à Ryan O’Reilly

L’espoir du Canadien Nick Suzuki vient de conclure un parcours éliminatoire extraordinaire et commence de plus en plus à faire parler de lui.

Dans l’OHL, il est beaucoup plus facile de dominer dans un niveau de jeu plus faible, et pourtant, Suzuki ne fait pas toujours des jeux spectaculaires sur la patinoire. C’est surtout son efficacité dans toutes les phases de jeu qui font de lui un joueur aussi impressionnant.

André Tourigny, entraineur des 67s d’Ottawa, était de passage au micro de RDS pour parler de Suzuki, lui qui l’a vu à l’oeuvre en finale face au Storm de Guelph. Ayant aussi été adjoint avec l’Avalanche du Colorado il y a quelques années, Tourigny compare Suzuki à Ryan O’Reilly qui s’aligne maintenant avec les Blues de St. Louis.

« (…). La comparaison que je fais, c’est Ryan O’Reilly. O’Reilly, tu ne le regardes pas en te disant qu’il est éblouissant comme un Vladimir Tarasenko, mais, peu importe où tu le mets, O’Reilly, il est bon », a-t-il analysé.

Le type de joueur qui ne sera pas nécessairement très spectaculaire sur la glace, mais qui va terminer sa soirée avec quelques points, sans avoir fait trop de bruit. Il est un joueur qui excelle avec la rondelle en sa possession, sur les mises en jeu, en avantage numérique et en désavantage numérique.

La logique veut que Suzuki n’a pas atteint son plein potentiel et qu’il est loin du niveau de jeu d’un gagnant du trophée Selke dans la LNH, mais reste que la production laisse espérer ce genre de résultat. Du côté du Canadien, on espère justement que son acquisition permettra d’amener un joueur aussi talentueux au sein de son équipe d’ici deux ans.

Pour le moment, on va apprécier son parcours à la Coupe Memorial et on verra ensuite ce qu’il sera en mesure de faire lors du prochain camp d’entrainement. D’ici là, il est difficile de le considérer aux côtés de Ryan O’Reilly.

Crédit photo : ohl.ca

Article précédent

Patrick Kane fracasse une marque des États-Unis

Article suivant

Jacob Slavin: un défenseur sous-estimé

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *