CanadiensHockeyLNH

Quelle est la réelle valeur de Tomas Plekanec ?

À 35 ans, les meilleures années de Tomas Plekanec sont maintenant derrière lui. Toutefois, celui qui deviendra agent libre à la fin de la saison risque fort probablement d’être échangé d’ici la date limite des transactions, mais quelle est sa véritable valeur sur le marché ?

Au départ, on croyait bien que sa contribution dans les deux sens de la patinoire et sa présence face aux meilleurs attaquants adverses allaient permettre au tricolore d’obtenir un choix de deuxième ronde en retour. Sauf que l’informateur Bob McKenzie croit plutôt que la valeur de l’attaquant tchèque est actuellement en baisse, si bien que ce serait plutôt un choix de troisième ou quatrième ronde.

Même si Plekanec était un peu plus productif offensivement cette saison que ses 20 points en 53 rencontres, les directeurs généraux ont-ils vraiment l’intention de donner autant pour un joueur de location ? On parle d’une situation semblable à Martin Hanzal, où le Wild avait donné un choix de première ronde 2017, deuxième ronde 2018 et un choix conditionnel en 2019 pour l’obtenir et pourtant, il n’a pas été très utile au Minnesota. Ainsi, on voudra être prudent aux quatre coins de la LNH afin d’éviter une surenchère et c’est ce qui fera mal au Canadien.

Si on prend l’exemple de Brian Boyle l’année dernière, on comprend que les Maple Leafs l’ont acquis du Lightning en retour de Byron Froese et une sélection de deuxième ronde. Boyle possède maintenant une valeur similaire à Tomas Plekanec. Ce qui veut probablement dire qu’il vaut un choix de troisième ronde au maximum.

Après tout, même les Golden Knights ne l’ont pas sélectionné lors du repêchage d’expansion et ont plutôt choisi Alexei Emelin pour l’échanger contre un choix de troisième tour aux Predators de Nashville. Même si Las Vegas savait que les défenseurs sont en demande dans le circuit, rien n’empêche que Plekanec ait une valeur moins élevée que l’on pourrait le croire.

Crédit photo : nhl.com

Article précédent

Alexander Radulov, l'erreur de Marc Bergevin ?

Article suivant

Rob Gronkowski victime d'un cambriolage

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *