CanadiensHockeyLNH

Riley Barber veut faire sa place à Montréal

L’attaquant Riley Barber s’est amené avec le Canadien dans le but de venir renforcer le Rocket de Laval avec des vétérans établis. Cependant, comme tout joueur qui signe avec une nouvelle formation, il souhaite logiquement prouver qu’il a sa place dans la LNH.

Ce serait bien surprenant que ça se produise, mais Barber est un excellent marqueur établi pour la ligue américaine et sera assurément bien placé pour aider l’équipe de Joël Bouchard. L’athlète de 25 ans a amassé 60 points en 64 parties au cours de la dernière saison avec les Bears de Hershey, le club-école des Capitals de Washington.

Évidemment, celui-ci est encore jeune et souhaite toujours jouer dans la LNH un jour. Sauf qu’avec seulement 3 matchs en carrière dans le circuit, il n’a rien prouvé pour le moment. Le principal intéressé en convient que c’est un point tournant de sa carrière.

« En tant que joueur de hockey, c’est un gros point tournant dans ma carrière. À ma 5e année comme professionnel, je veux vraiment prouver à tout le monde que je suis du calibre de la LNH et que je peux jouer dans cette ligue. Cette année, mon but c’est de démontrer que je peux jouer dans cette ligue avec n’importe quel rôle », a mentionné Barber au site web du NHL.com.

Il faudrait toutefois qu’il regarde l’alignement probable du Canadien en vue de la prochaine saison pour bien comprendre que ce sera très difficile de jouer avec le grand club en 2018-2019. On sait déjà qu’il y a près de 15 joueurs qui lutteront pour une place, en plus de Barber qui est déjà étiqueté comme joueur de ligue américaine.

Barber devra espérer des blessures chez le Tricolore pour avoir une moindre chance de prouver sa valeur puisqu’il devra dépasser Thompson, Cousins et Weal dans l’organigramme.

Sinon, il sera un très bon vétéran chez le Rocket de Laval et il va certainement aider les jeunes joueurs de l’organisation à bien se développer. Il devra rapidement se faire à l’idée.

Crédit photo : nhl.com

Article précédent

On vise du long terme avec Mikko Rantanen

Article suivant

Freddy Galvis s'en va à Cincinnati

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *