Divers

42,2 km de course en moins de 2 heures

C’est le Kényan Eliud Kipchoge qui tentait de fracasser le précédent record du champion en titre kényan, Dennis Kipruto Kimetto, celui de réussir un marathon sous le seuil de 2h00. Le 6 mai dernier sur l’autodrome de Monza en Italie, l’athlète de 32 ans a frôlé son objectif de course avec un chrono de 2h00 25s.

Dennis Kipruto Kimetto, avait mis la barre à 2h02 57s, lors du marathon de Berlin en 2014.

C’est avec la collaboration et l’implication de la multinationale Nike que le coureur Kipchoge a tenté de réaliser cet exploit, un projet conjoint avec l’entreprise. Breaking2 vise à démontrer qu’il est possible de réussir un marathon sous les deux heures.

Après trois ans de préparation, le manufacturier proposait une chaussure créée spécialement dans le but de fournir toutes les chances à l’athlète. Cette œuvre, selon leur dire, aiderait le coureur à être quatre pour cent plus efficace.

Malgré une défaite vis-à-vis son objectif, Kipchoge n’est tout de même pas déçue de sa performance. Il se dit toutefois heureux d’avoir repoussé ses propres limites.

Le président de Nike, Mark Parker se dit également satisfait et tient à souligner que « C’est un exploit qui dépasse le simple monde de la course. Il s’agit d’un moment qui va encourager des athlètes d’un peu partout à repousser les limites de leur potentiel. »

Le Kényan n’était pas le seul à tenter de battre ce record mythique. Le double vainqueur du marathon de Boston, Lelisa Desisa et le détenteur du record du monde pour le demi-marathon, Zersenay Tadese étaient eux aussi de la course. N’ayant néanmoins pas réussi à suivre Kipchoge.

Crédit photo : fashionnetwork.com 

Article précédent

Le Canada accède au match de la médaille d'or

Article suivant

Le Canada s'incline en finale face à la Suède

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *