BasketballDivers

Ce qu’il faut savoir sur la finale de la NBA

Le titre peut paraître surprenant, car qu’est-ce qu’il y a à savoir d’une finale de la NBA qui est la même depuis maintenant quatre ans ? Les joueurs vedettes restent pour la plupart les mêmes cette année autant dans une équipe que dans l’autre. Il serait très peu probable de voir les deux équipes s’affronter en finale la saison prochaine, dû au départ possible de Lebron James. Bref, voici les principaux éléments à prendre en compte avant le début de la finale Cleveland vs Golden State.

Cavaliers de Cleveland

Évidemment, avec l’échange de Kyrie Irving, pratiquement tout le monde croyait voir la place du numéro 23 des Cavaliers mise en jeu pour la première fois en finale en huit ans, mais qui d’autre que le joueur vedette pour donner tort à tous les experts. Malgré son âge, Lebron James reste un des joueurs les plus dominants de la NBA, si ce n’est pas le plus dominant. De plus, il faut tenir compte de son expérience en finale. Disons qu’après huit ans, le stress diminue. Avoir un joueur avec une moyenne de 34 points par match en séries éliminatoires n’est pas à négliger lorsque l’on s’approche du grand trophée.

Le problème pour les Cavaliers en 2018 est que les joueurs de soutien ne soutiennent pas très bien. Thompson, Smith, Korver, Hill, et j’en passe, jouent à leur plein potentiel qu’un match sur deux. Ce n’est pas suffisant pour devenir les champions en titre de la saison 2017-2018. Prenons exemple sur les performances de ces quatre joueurs en situation de victoires et de défaites. Lors de la série contre Boston, en situation de défaite, la moyenne de points de ces derniers est de 5.08 par rencontre. Dans le cas contraire, lors des victoires, leur moyenne de points est de 10.06 par match. C’est en obtenant l’effort de tous les joueurs que Cleveland a la chance de remporter la finale contre Golden State. Même avec les performances explosives du numéro 23, il est difficile de remporter un championnat à un seul joueur.

L’équipe de Tyronn Lue se trouve par ailleurs dans une situation imprévisible concernant l’état de santé de Kevin Love. Son absence à la septième rencontre contre les Celtics de Boston ne s’est pas tant faite ressentir, grâce à la performance de feu de Jeff Green avec une fiche de 19 points et huit rebonds, lui qui remplaçait le numéro 0 sur le cinq partant. Je crois toutefois que les Cavaliers n’ont pas de chance de toucher le trophée sans Kevin Love.

Warriors de Golden State

La version 2018 des Warriors est pratiquement la définition d’une équipe étoile. Avec Stephen Curry en santé, cette équipe sera difficile à battre. Les joueurs vedettes de cette équipe restent les mêmes que l’année dernière, alors il faut encore une fois s’attendre à voir une équipe compétitive.

Depuis le début des séries, trois joueurs des Warriors maintiennent une moyenne de plus de 20 points par rencontre, soit Stephen Curry, Kevin Durant et Klay Thompson. Ils restent, pour la majorité des matchs, constants au niveau de leurs performances. Le fait de pouvoir compter constamment sur trois joueurs est ce qui pourrait leur faire remporter leur deuxième titre consécutif. Cette équipe a mené la ligue cette saison au niveau du pourcentage de trois points réussis. De plus, quand cette équipe se met à avoir le momentum, elle est imbattable.

Bref, si les coéquipiers de Lebron James réussissent à être dominants et à soutenir leur meneur, ils pourraient avoir une chance de gagner la grande finale. Cependant, le talent offensif de Golden State est trop dominant pour perdre cette finale. Cleveland se retrouve d’ailleurs à être classé 29e au niveau de sa défensive cette saison. Alors, si l’équipe de Tyronn Lue ne trouve pas le moyen de jouer son meilleur jeu défensif de l’année, elle n’a, selon moi, aucune chance de remporter le championnat.

Les Warriors ont remporté deux des trois derniers affrontements en finale lors des quatre dernières années. Ne manquez pas le match numéro un jeudi le 31 mai à 21h. Profitez bien de cet affrontement Cleveland/Golden State, car c’est probablement la dernière année où nous aurons droit à ce féroce affrontement en grande finale de la NBA.

Crédit photo : nba.com

Article précédent

Guy Lafleur s'exprime sur les dernières semaines du CH

Article suivant

Ilya Kovalchuk discuterait avec plusieurs formations

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *