DiversGolf

Brooks Koepka remporte le 117e US Open

L’Américain Brooks Koepka a remporté le 117e US Open de la PGA aujourd’hui grâce à un score final de -16 et une ronde de cinq coups sous la normale. Un record du tournoi pour un score final aussi élevé.

Le meneur après trois rondes Brian Harman et l’Américain Brooks Koepka se sont livré une belle bataille tout au long de la journée même s’ils n’étaient pas sur le même duo de départ. Toutefois, Koepka est parvenu à se sauver avec la victoire grâce à trois oiselets consécutifs entre le 14e et 16e trou.

Il remporte ainsi son premier tournoi majeur en carrière sur le circuit de la PGA.

De son côté, Harman a connu une journée constante avec un score de 72, mais il n’a pas été capable de suivre le rythme imposé par le vainqueur. Il a terminé à égalité en deuxième position du tournoi.

Le Japonais Hideki Matsuyama a été le meilleur joueur de la ronde finale avec un 66 et il a mis beaucoup de pression sur le gagnant, en arrivant au chalet rapidement avec un score final de -12. Il termine donc le tournoi à égalité au deuxième rang du classement général.

Malgré une ronde record de 63 la veille, l’Américain Justin Thomas n’a pas joué à la hauteur de son talent au cours de la ronde finale. Il s’est rapidement sorti de la course en récoltant trois bogueys sur les cinq premiers trous. Il a terminé à -8, à égalité au neuvième rang.

Le champion du tournoi des Maîtres, Sergio Garcia a connu un bon US Open, mais il n’a pas été en mesure de se classer parmi les meneurs tout au long du week-end. Il a joué une dernière ronde de 72 pour finir le tournoi à -4.

Adam Hadwin, le seul joueur canadien à avoir traversé les coupures du weekend, a connu une dernière ronde difficile, en complétant sa journée avec un 80, huit coups au-dessus de la normale pour conclure le tournoi à +9.

Les trois meilleurs joueurs mondiaux Dustin Johnson (+4), Rory McIlroy (+5) et Jason Day (+10) n’ont même pas réussi à se qualifier pour les troisième et quatrième rondes, alors qu’ils ont eu des difficultés à lire le terrain correctement. Il s’agit de la première fois depuis la création du classement mondial en 1986 que les trois meilleurs golfeurs au monde ne se qualifient pas pour les rondes du week-end d’un tournoi majeur.

Le prochain tournoi majeur de la PGA sera présenté sur le parcours du Royal Birkdale dans le cadre du British Open au mois de juillet. Henrik Stenson a remporté le tournoi l’année dernière.

Crédit photo : golfweek.com

Article précédent

Choix de l'Ouest pour les Golden Knights de Las Vegas

Article suivant

Une équipe plutôt compétitive à Las Vegas

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *