DiversTennis

Le Canada devra se débrouiller sans Raonic

Tennis Canada a annoncé mardi que Denis Shapovalov, Vasek Pospisil, Peter Polansky et Daniel Nestor avaient été choisis par le nouveau capitaine de l’équipe canadienne Frank Dancevic pour affronter la Croatie dans le cadre de la rencontre de premier tour du Groupe mondial de la Coupe Davis par BNP Paribas, qui se déroulera du 2 au 4 février, au Sportska Dvorana Gradski Vrt, à Osijek.

« Nous faisons partie du Groupe mondial depuis 2012, mais nous souhaitons démontrer que nous sommes un pays qui peut aspirer aux plus grands honneurs dans un proche avenir. Ce sera notre objectif alors que nous nous mesurerons à un adversaire de taille en la Croatie et que nous évoluerons sur la route. », commentait Dancevic. « Notre équipe se concentrera sur sa préparation dans les prochains jours et nous serons prêts à tout laisser sur le terrain pour causer une surprise et signer un gain face aux finalistes de la Coupe Davis de 2016. »

L’équipe de la Croatie et le capitane Zeljko Krajan ont désigné le 6e mondial Marin Cilic, Borna Coric (46e), Viktor Galovic (179e) et Ivan Dodig, 5e meilleur joueur mondial de double et Franko Skugor (41e en double) pour défendre les couleurs de leur pays.

Shapovalov en sera à sa quatrième rencontre de la Coupe Davis. Âgé de 18 ans, il vient de participer au deuxième tour des Internationaux d’Australie où il a subi une défaite crève-cœur de cinq manchs face à Jo-Wilfried Tsonga. À sa deuxième présence en Grands Chelems, soit à New York en septembre 2017, il avait atteint le quatrième tour après avoir connu son éclosion lors de son parcours jusqu’en demi-finale de la Coupe Rogers à Montréal. Présentement 50e mondial, il a enregistré deux victoires face à l’Inde lors de la rencontre de barrage du Groupe mondial de la Coupe Davis l’automne dernier pour permettre au Canada de conserver sa place parmi le top-16.

Pospisil a été un des piliers de l’équipe canadienne au cours des dernières années, signant notamment deux gains en simple contre la Grande-Bretagne, en février 2017, après avoir mené le Canada vers la victoire lors de la rencontre de barrage contre le Chili, en septembre 2016. Le joueur de 27 ans possède une fiche de 17 victoires et 14 défaites à la Coupe Davis et est membre de l’équipe canadienne depuis 2011. Cette année, Pospisil, qui occupe le 105e rang mondial, a remporté ses trois matchs de qualification à Melbourne avant de s’incliner en quatre manches face à Marin Cilic au premier tour du tableau principal.

Polansky participera à la Coupe Davis pour la 12e fois. L’Ontarien âgé de 29 ans faisait partie de l’équipe qui avait affronté la Grande-Bretagne l’an dernier, mais n’avait pas disputé de match. Sa dernière rencontre remonte à l’affrontement face au Japon en 2014 alors qu’il s’était avoué vaincu dans ses deux matchs de simple. Polansky occupe présentement le 139e rang mondial.

Nestor, membre le plus fidèle de l’histoire de l’équipe canadienne de la Coupe Davis, en sera à sa 52e rencontre depuis ses débuts en 1992. Il est le détenteur de plusieurs records de l’équipe, notamment pour le plus grand nombre d’années de participation (25), le plus grand nombre de rencontres disputées (51) et le plus grand nombre de victoires (48). Nestor, qui a célébré son 45e anniversaire en 2017, occupe actuellement le 55e échelon du classement du double.

Milos Raonic n’y sera pas en raison d’une blessure.

Le Canada affrontera la Croatie pour la première fois de l’histoire de la Coupe Davis. La Croatie sera la tête de série de cette rencontre en vertu de son 5e rang au classement de la Coupe Davis — le Canada est 15e. Le gagnant de cet affrontement accèdera aux quarts de finale alors que le perdant devra disputer une rencontre de barrage pour assurer sa place dans le Groupe mondial en 2019.

L’équipe canadienne fait partie du Groupe mondial depuis 2012, ayant atteint la demi-finale en 2013 et les quarts de finale en 2015.

COMMUNIQUÉ TENNIS CANADA

Crédit photo : couperogers.ca

Article précédent

Andrei Markov ignoré pour les Jeux Olympiques

Article suivant

Eugenie Bouchard fait encore parler d'elle

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *