DiversTennis

Denis Shapovalov athlète masculin de l’année

Le tennisman Denis Shapovalov a reçu le titre d’athlète masculin de la Presse canadienne au cours de la dernière année 2017 dans le monde sportif.

Entamant l’année au 250e rang mondial de l’ATP, le Canadien a effectué une ascension rapide pour conclure la saison au 51e échelon du circuit. Il a surtout connu une deuxième moitié de saison solide avec une demi-finale à la Coupe Rogers en se payant Rafael Nadal et Juan Martin Del Potro. Il est d’ailleurs devenu le plus jeune joueur à accéder aux demi-finales d’un Masters 1000 dans l’histoire de l’ATP. Il s’est également incliné au 4e tour du Us Open quelques semaines plus tard face à Pablo Carreno Busta, alors qu’il vaincu Jo-Wilfried Tsonga au troisième tour.

Grâce à cette belle progression, il est considéré comme une vedette future du top 10 dans le monde du tennis, alors qu’il a seulement 19 ans actuellement.

« Franchement, je suis quelque peu dépassé d’obtenir cet immense honneur, a avoué Shapovalov lors d’une entrevue téléphonique. Il y a tellement d’athlètes canadiens qui le méritent. Honnêtement, ça me motive à continuer à travailler dur. Je suis très heureux. »

Denis Shapovalov a terminé devant le capitaine Sidney Crosby, qui a guidé les Penguins de Pittsburgh à une deuxième coupe Stanley d’affilée, par un seul vote. Le frappeur de puissance Joey Votto des Reds de Cincinnati a terminé au troisième rang avec 17 pour cent des votes.

Pour la troisième fois en 5 ans, c’est un joueur de tennis qui a remporté le titre d’athlète masculin de l’année par la Presse canadienne. Milos Raonic a reçu le titre en 2013 et 2014. Ce dernier a terminé la saison au 24e rang mondial, alors qu’il a été blessé pour une grande partie de la saison.

Le sprinter Andre De Grasse a mérité le trophée Conacher l’année dernière. L’athlète féminine de l’année sera connue demain.

Crédit photo : tenniscanada.ca

Article précédent

L'heure de rédemption d'Équipe Canada Junior a-t-elle sonné?

Article suivant

Le Canada s'impose contre les Finlandais

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *