DiversTennis

Denis Shapovalov, dernier espoir canadien à la Coupe Rogers

Denis Shapovalov est maintenant le dernier espoir canadien à la coupe Rogers avec un gain en deux manches de 6-3 et 7-5 contre l’Italien Fabio Fognini (14). Ses compatriotes Félix Auger-Aliassime, Milos Raonic et Peter Polansky n’ont pas eu la même chance et se sont tous inclinés au deuxième tour.

Shapovalov a complètement dominé la première manche, mais il a démontré toute l’étendue de son talent et de son caractère en revenant de l’arrière 0-4 dans le second set pour signer la victoire en 1 heure et 20 minutes.

Il a d’ailleurs été très menaçant en retour de service, brisant Fognini 4 fois en 5 occasions durant le duel. Le match a aussi été retardé en raison de la pluie et Shapovalov n’a pas caché sa déception après la rencontre.

« Je sais que plusieurs amis devaient venir m’encourager et que plusieurs partisans avaient hâte de me voir sur le court central, a dit Shapovalov. Malheureusement, la pluie a forcé les organisateurs à déplacer mon match. J’étais un peu déçu. »

Lors du 3e tour, le Canadien affrontera le Néerlandais Robin Haase qui a disposé du Russe Mikhail Youzhny en deux manches de 7-5 et 6-2.


À ses 18 ans, le Québécois Félix Auger-Aliassime nous a offert un beau spectacle, mais il a dû s’avouer vaincu en trois manches de 3-6, 6-4 et 7-6(7) contre le Russe Daniil Medvedev. Ce marathon a été d’une durée de deux heures et 36 minutes pour se terminer un peu après minuit.

Malheureusement, le jeune homme a gaspillé des avances de 4-1 en troisième manche et durant le bris d’égalité de la manche ultime pour ouvrir la porte à son adversaire.

En troisième ronde, Medvedev fera face à l’Allemand Alexander Zverev qui est le deuxième favori du tournoi. Un duel qui promet entre les deux joueurs.

Il faut également noter les revers de  Milos Raonic et Peter Polansky au deuxième tour, ayant respectivement perdu contre Frances Tiafoe et Novak Djokovic.

Crédit photo : sportingnews.com

Article précédent

Oduro quitte, Sagna, Azira et Amarikwa s'amènent chez l'Impact

Article suivant

Wayne Gretzky, le nouvel admirateur d'Alexis Lafrenière

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *