CombatDivers

À quand le retour ?

Sortie au mois de février, la nouvelle a fait le tour de planète : le combattant québécois Georges St-Pierre allait être de retour dans l’octogone. GSP s’était retiré du monde des arts martiaux mixtes en 2013, déclarant qu’il avait besoin d’une pause. Au moment de se retirer, il avait dû laisser sa ceinture de champion des mi-moyens, titre qu’il a défendu à neuf reprises pendant plus de cinq ans.

Cette nouvelle était prometteuse et remplie d’espoir. St-Pierre représente l’un des meilleurs athlètes québécois, et ce, à travers le globe, sans pour autant délaisser le Québec. Il était à l’époque et encore aujourd’hui, un homme respecté, pour importe où il passait.

Pour son retour, il devait affronter l’anglais Michael Bisping pour la ceinture des poids moyens. Ceinture que GSP n’avait jamais mis le grappin dessus.

Les choses s’annonçaient grandioses. Non seulement, l’un des chouchous des Québécois était de retour, en plus de se battre pour le titre ! Pouvons-nous espérer un meilleur scénario ?

Et puis, du jour au lendemain, tout bascula. Dana White, reconnu pour ne pas être l’homme le plus patient, annula le combat entre St-Pierre et Bisping. UN véritable coup de poing au visage. Les amateurs étaient prêts pour ce combat. De même que l’enjeu était haut. Oui la ceinture des poids moyens était en jeu, mais qui sait, également la carrière d’un des deux combattants. Le combat devait avoir lieu au mois de juillet à Las Vegas à l’occasion du UFC 213. St-Pierre avait demandé plus de temps afin de se préparer pour ce combat, demande rejetée par le grand manitou du UFC.

Un mois plus tard, voilà que les choses pourraient encore changer. Rencontré par TSN, Georges St-Pierre a avoué avoir eu une discussion avec Dana White. Rétabli d’une blessure à son œil, le combattant québécois a repris l’entraînement depuis et veut retourner dans l’octogone bientôt. Il est toutefois conscient qu’il fait face à de grands risques. Il ne veut pas brûler d’étape avant son retour, prendre le temps de bien se préparer, sachant qu’il n’a pas combattu depuis 2013.

Le moment idéal selon lui, novembre 2017.

Ne reste plus qu’à suivre cette histoire qui comporte déjà plusieurs chapitres.

Crédit photo : bleacherreport.com

Article précédent

Kimi Raikkönen, premier des essais libres #2

Article suivant

Avant-Match #13 / Sporting de KC vs Impact de Montréal

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *