BasketballDivers

Quelle est la véritable force de l’Est?

Avant le début de la saison de la NBA, plusieurs experts ont affirmé savoir exactement quelles deux équipes se rendraient en finale de la NBA : les Warriors de Golden State et les Celtics de Boston. Toutefois, une équipe tente grandement de prouver le contraire, les Raptors de Toronto. Leurs nouvelles acquisitions dans la saison morte leur permettent jusqu’à présent de se démarquer autant en attaque qu’en défense.

Des reconstructions partout dans la ligue

Plusieurs équipes se sont reconstruites durant la saison morte, dont les Lakers de Los Angeles en allant chercher Lebron James, JaVale McGee et les Rockets de Houston qui ont acquéri Carmelo Anthony. Évidemment, l’acquisition qui a fait peur à plusieurs équipes de la ligue a été celle de DeMarcus Cousins par les Warriors de Golden State. La formation californienne reste la plus dominante cette saison pour ce qui est de la division Ouest. Les Celtics de Boston avec leur Kyrie Irving et Jayson Tatum étaient favoris pour faire compétition aux champions en titre des deux dernières années, mais les Raptors de Toronto commencent tranquillement à changer cette perception à travers la NBA.

Transaction gagnée par Toronto

Les Raptors doivent être extrêmement fiers de la transaction qu’ils ont fait en juillet dernier. Laissez-moi vous rappeler que les Spurs de San Antonio ont envoyé Kawhi Leonard et Danny Green aux Raptors en retour de DeMar DeRozan, Jakob Poeltl et un choix de premier tour en 2019.

DeMar DeRozan performe de manière incroyable avec les Spurs avec une moyenne de points de 27.2 par match, mais Kawhi Leonard en plus de marquer plusieurs points, se démarque défensivement. Un élément clé de la transaction a été Danny Green. Avec une moyenne de points de 11.2 par match, Green dépasse sa moyenne de points de 8.8 en carrière. Les partants des Raptors sont dominants et Danny Green aide certainement à ce début de saison si explosif.

La formule gagnante pour les Raptors cette saison est que tous les joueurs mettent la main à la pâte afin de remporter des matchs. Autant au niveau offensif que défensif, les joueurs de Toronto se démarquent. En parlant de l’attaque, les Raptors de Toronto en six matchs ont marqué en moyenne 116.8 points par match. Évidemment, Leonard et Green s’impliquent grandement en attaque, mais des joueurs comme Kyle Lowry, Pascal Siakam, Serge Ibaka, Jonas Valanciunas et plusieurs autres qui performent avec les Raptors depuis quelques années, s’imposent encore une fois cette année et même plus qu’auparavant.

La chimie ressentie sur le terrain cette saison est incroyable compte tenu du fait que deux joueurs du « starting five » sont nouvellement des Raptors. Après si peu de temps passé à jouer ensemble, il est possible de voir la chimie entre les joueurs des Raptors. Plus la saison avancera et plus cette chimie se solidifiera. Les Raptors sont une véritable menace dans l’Est. Boston aura à mettre les bouchées doubles afin de prendre le titre de meilleur dans l’Est qui leur a été accordé avant même le début de la saison. De plus, il sera intéressant de voir comment les Raptors se débrouilleront face aux puissants Warriors de Golden State. Nous verrons cette confrontation à deux reprises cette saison alors que les Warriors rendront visite aux Raptors le 29 novembre et Toronto se rendra à Golden State le 12 décembre prochain. En espérant que ce ne sont pas les deux seules fois qu’ils s’affronteront de l’année.

Avantage Toronto sur Boston jusqu’à présent

Les Celtics ont rendu visite aux Raptors le 19 octobre dernier et la formation torontoise a eu le dessus. Avec cinq joueurs ayant marqué plus de 10 points, ce duel a été remporté grâce à un travail collectif. Sans oublier de mentionner que tous les joueurs des Raptors ayant mis les pieds sur le terrain cette journée-là ont marqué au moins 2 points.

En plus d’être dominants en attaque et de marquer plus de 100 points à chaque match depuis le début de la saison, les Raptors savent se démarquer en défensive et c’est ce qui leur permet de garder une bonne avance de points à chaque match. Toronto gagne en moyenne ses matchs par un avantage de 10 points.

Il est tôt dans la saison, mais il est difficile d’ignorer le fait que les Raptors de Toronto sont dominants et qu’ils pourraient très bien se classer premiers de la division Est et rester premiers jusqu’à la fin de la saison.

Crédit photo: basketball.fanpiece.com

Article précédent

Carey Price surpasse Patrick Roy avec une 290e victoire

Article suivant

Lewis Hamilton remporte le titre des pilotes

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *