CombatDivers

Un retour réussi pour Georges St-Pierre

Le Québécois Georges St-Pierre a réussi son retour dans l’octogone samedi soir au Madison Square Garden de New York, en disposant de Michael Bisping par soumission au 3e round. L’athlète de 36 ans s’est ainsi emparé de la ceinture des poids moyens du UFC, après une absence de quatre ans dans les arts martiaux mixtes.

Il est le quatrième combattant à devenir champion du monde dans deux catégories de poids différentes après Randy Couture, B.J. Penn et Conor McGregor.

On s’attendait pourtant tous à un combat difficile pour St-Pierre, alors que plusieurs facteurs étaient contre lui. Malgré une division plus élevée que son poids normal et une absence de quatre ans dans l’octogone, il a rapidement retrouvé ses repères lors du combat. Dès les premières minutes, il avait déjà trouvé le moyen de déranger Bisping avec son jab et une projection au sol.

Même si le deuxième engagement a été plus chaudement disputé, le Québécois était de retour en force pour conclure le combat au troisième round. Après avoir ébranlé son adversaire avec une gauche, St-Pierre a sauté sur Bisping, qui s’est retrouvé au sol, et il s’est ensuite agrippé autour de son cou, afin de forcer l’arrêt officiel du combat et remporter le titre des poids moyens.

Un fin renard, Georges St-Pierre avait plus d’un tour dans son sac pour vaincre Michael Bisping. Après sa victoire, il s’est calmement relevé et a pointé les bras au ciel en signe de soulagement. Il en a ensuite profité pour parler de sa stratégie dans le combat en entrevue après le combat.

« On savait qu’il avait un problème avec les coups qui provenaient de sa droite. Notre plan était de le feinter sur la gauche et de le frapper sur la droite pour le surprendre », s’est exprimé le nouveau champion.

Grâce à ce gain, il a remporté un 20e combat en carrière, un record du UFC qui appartient également à Michael Bisping. Avec sa 13e victoire de suite, St-Pierre (26-2 en arts martiaux mixte) montre maintenant une fiche de 12-2 en combats de championnat.

Et maintenant ?

Le principal intéressé pourrait maintenant défendre sa ceinture chez les poids moyens. Ce qui fait en sorte que c’est Robert Whittaker qui obtiendrait le privilège de l’affronter lors de son prochain combat.

Georges St-Pierre a déjà dit qu’une clause dans son contrat le forcerait à défendre son titre contre Whittaker en cas de victoire, il faut comprendre que cela ne veut absolument rien dire pour le moment puisqu’on a eu l’habitude à plusieurs revirements de situation dans le monde du UFC. Il pourrait donc aussi retrouver son ancienne ceinture des poids mi-moyens en affrontant Tyron Woodley.

À noter qu’il serait toutefois beaucoup plus certain que le prochain combat du Québécois aura lieu à Montréal en 2018. Dana White, le président du UFC a déjà promis que le circuit serait de retour dans la métropole l’an prochain.

L’UFC n’est pas venu à Montréal depuis avril 2015. Il s’agissait du UFC 186 qui mettait en vedette le champion des poids mouches Demetrious Johnson. Ce qui avait été un échec pour la vente de billets. Le retour de St-Pierre au Centre Bell ne devrait pas trop poser problème.

Crédit photo : mmafighting.com

Article précédent

Pacioretty donne la victoire aux canadiens en prolongation

Article suivant

Conclusion du voyage de 4 matchs pour le Canadien

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *