DiversGolf

Un U.S. Open ouvert à plusieurs joueurs

À l’occasion de la 118e présentation du U.S. Open de la PGA, le tournoi sera présenté au Shinnecock Hills Golf Club de New York pour la première fois depuis 2004. Et on peut certainement parler d’un tournoi qui sera ouvert pour plusieurs joueurs, alors qu’on annonce des conditions difficiles pour le weekend.

À l’époque, c’est le Sud-Africain Retief Goosen qui avait remporté le tournoi avec un score final de -4. Avec une carte aussi basse, on comprend donc que le terrain ne fait pas vraiment de cadeaux aux golfeurs, alors que la météo vient également nuire au travail des joueurs. Il faut savoir que la normale se situe à 70 et que la majorité des parcours de la PGA se situent à 72. Ce qui devient encore plus difficile, c’est qu’il faut savoir frapper en puissance, tout en gardant sa précision sur un parcours d’environ 7000 verges au total.

Ainsi, une simple petite erreur peut faire très mal puisque la majorité des fosses de sable sont placées stratégiquement pour t’empêcher d’atteindre le vert avec le nombre de coups règlementaires. Il faudra donc que les golfeurs apprennent à être patients pour profiter de leur occasion de remporter le tournoi.

Parmi les joueurs qui participeront au tournoi, c’est évidemment l’Américain Tiger Woods qui attirera toute l’attention. Lors du premier tournoi majeur de la saison à Augusta, il a terminé au 32e rang, mais il était dans le coup dans la ronde finale. Après avoir brisé la glace depuis ses blessures au dos, il pourrait revenir à la charge pour remporter un premier tournoi majeur en l’espace de 10 ans et surtout un 15 majeur en carrière.

Toutefois, on ne peut certainement pas oublier son compatriote Dustin Johnson qui vient tout juste de retrouver le premier rang mondial. Il a la patience pour demeurer dans le coup tout le weekend et ensuite exploser lors de la ronde finale. C’est le genre de joueurs que l’on doit se méfier en raison de la puissance qu’il génère sur ses coups de départ. S’il peut bien se positionner pour ses coups de fer, il pourrait faire des ravages. Il a d’ailleurs remporté le U.S. Open en 2016.

On devra également jeter un oeil sur Patrick Reed qui a remporté le premier tournoi majeur de la saison. Il avait été dominant à Augusta. Toutefois, étant donné qu’il ne connait pas autant le parcours de Shinnecock Hills, il pourrait avoir un peu plus de difficultés. On ne s’attend pas à le voir au sommet du peloton, mais sait-on jamais ?

Évidemment, le parcours est beaucoup moins facile que l’an dernier, alors que Brooks Koepka a remporté le tournoi à -16, mais on devra tout de même regarder si ce dernier sera en mesure de gagner deux années consécutives. Il avait complètement dominé l’an passé, mais cela risque d’être beaucoup plus serré pour l’édition 2018.

Cependant, bien que ces 4 Américains seront étroitement surveillés, il faut s’attendre à une lutte à plusieurs joueurs en raison des conditions difficiles et de la grosse compétition des dernières années. Il y a donc plusieurs possibilités de vainqueurs lors de ce U.S. Open. Rory McIlroy, Jason Day, Rickie Fowler, Justin Thomas, Henrik Stenson ?

Crédit photo : youtube.com

Article précédent

Le Canadien congédie 4 recruteurs

Article suivant

Le Canadien ne compte pas racheter Karl Alzner

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *