Divers

Une retraite bien méritée!

C’est jeudi dernier que la patineuse de vitesse, Marie-Ève Drolet originaire de Chicoutimi annonçait par communiqué son retrait vise à vis sa carrière. La double médaillée olympique accroche donc ses patins à 35 ans.

Après avoir pris part à 5 Coupes du monde et aux Championnats du monde, l’athlète aura bien mérité sa retraite.

La patineuse s’était déjà retirée de la compétition lorsqu’elle a donné naissance à son premier enfant en janvier 2015, une petite fille du nom de Zoey. Elle avait repris la compétition en participant à cinq Coupes du monde pour terminer 10e au cumulatif.

Pour la jeune mère, son retrait relève donc d’un choix entre sa carrière et sa famille.

« Au cours des années, beaucoup de choses ont changé : le sport en soi, au niveau plus personnel, ma vie familiale et mes priorités, ainsi que mon adaptation à ces nouvelles réalités. En tant que mère maintenant, je suis certaine que je serai fière et que je ne regretterai jamais d’avoir fait le choix de m’occuper pleinement de ma famille », affirme la jeune maman.

Si Marie-Ève Drolet met fin à sa carrière tout juste avant les essais olympiques canadiens, elle aura tout de même récolté un total de 36 médailles. Une médaille d’argent au relais de Sotchi en 2014 et une médaille de bronze en 2002 lorsqu’elle représentait le Canada à Salt Lake City au relais 300m.

La doyenne de l’équipe canadienne en patinage de vitesse ne sera donc pas présente aux sélections olympiques au mois d’août prochain.

Article précédent

Canadiens de Montréal : offres qualificatives à 4 joueurs

Article suivant

L'impact de Montréal conclu le Championnat canadien

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *