FootballNFL

La NFL se doit de sévir

Le secondeur des Bears de Chicago, Danny Trevathan, a asséné un coup violent à la tête du receveur des Packers, Davante Adams, hier soir à Green Bay. Ce dernier est resté étendu sur le terrain de longues minutes, avant d’être sorti sur une civière.

Trevathan a commis un geste tout simplement disgracieux. Adams était déjà encerclé par un joueur des Bears. Trevathan n’avait donc absolument pas besoin d’être aussi violent contre son adversaire qui était sans défense. Dès que le contact a eu lieu, quelques joueurs des Packers ont immédiatement appelé les soigneurs sur les lignes de côtés. Adams s’est littéralement effondré sur le terrain et ne bougeait plus. Il a quitté le terrain en civière après quelques minutes.

Pourtant, malgré le coup tout simplement ingrat, Trevathan n’a pas été expulsé de la rencontre. Il a seulement écopé d’une punition pour rudesse. Non seulement il aurait dû quitter le match, mais il devrait être suspendu pour un bon nombre de parties, en plus d’avoir une amende salée. Reste à voir si la ligue va appliquer les conséquences nécessaires.

On se souviendra que la NFL a eu plusieurs problèmes au niveau de la sécurité des joueurs par le passé. C’était alors la une de tous les journaux, il y a quelques années, lorsque plusieurs anciens joueurs ont poursuivi la NFL en cour. Ces anciens joueurs affirmaient que le circuit Goodell n’offrait pas assez de protection aux joueurs face aux commotions cérébrales. Les entraîneurs n’en parlaient pas assez, l’équipement n’était pas adéquat et les joueurs fautifs n’étaient pas assez punis. Bref, la ligue n’en faisait pas assez pour protéger ses joueurs. C’est pourquoi la NFL a accepté un accord de 765 millions de dollars avec ses anciens joueurs pour mettre fin aux poursuites judiciaires.

Toutefois, cette entente et tout l’argent du monde n’enlèvent pas le fait qu’il y a des footballeurs qui sont morts d’encéphalopathie traumatique chronique à des âges anormaux (souvent dans la quarantaine). Cette maladie neurodégénérative est causée en majeure partie par les nombreux coups à la tête et commotions cérébrales qu’on trouve dans plusieurs sports, mais beaucoup plus au football.

Aujourd’hui, les athlètes sont beaucoup plus conscients des risques liés au sport national américain. C’est donc un choix de leur part de continuer de pratiquer ce sport. Sauf que des coups de lâche comme celui de Trevathan ne devraient plus faire partie du quotidien des athlètes. Oui, le football est violent. Mais il ne devrait pas être disgracieux.

Il faut que la ligue mette ses culottes et empêche à tout prix le genre de scène qui donne froid dans le dos comme c’était le cas hier. Si j’étais le commissaire Roger Goodell, Danny Trevathan ne mettrait plus les pieds sur un terrain de football en 2017. Il aurait un an au complet pour réfléchir à son geste tout simplement inutile. Il ne doit pas s’en tirer qu’avec une suspension de deux matchs, par exemple.

Pour sa part, Adams était capable de bouger ses membres une fois à l’hôpital. Le résultat de son test d’imagerie par résonnance magnétique a été positif. Il n’a donc aucun dommage sérieux au cou. Il a toutefois subi une commotion cérébrale.

Voici le coup en question :

Crédit photo : tvasports.ca

Article précédent

Les dernières expériences pour le Canadien ?

Article suivant

Un contrat historique pour Russell Westbrook

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *