FootballNFL

Ça sonne la fin de la cloche pour Le’Veon Bell

Il reste peu de temps avant d’entendre la cloche sonnée dans le cas de Le’Veon Bell. Le prolifique porteur de ballon devra se rapporter aux activités des Steelers de Pittsburgh et signer son contrat qui lui accordera le titre de joueur de concession, avant le 13 novembre prochain, sans quoi Bell ne sera pas éligible pour jouer dans la NFL cette saison.

Rappelons que Le’Veon Bell ne s’est toujours pas présenté aux activités de l’équipe depuis l’ouverture des camps d’entraînements en août dernier. Il est toujours à l’écart du jeu en raison de problèmes contractuels. C’est la deuxième fois que la haute direction des Steelers de Pittsburgh offre le titre de joueur de concession à Bell qui est l’équivalent d’un contrat d’un an évalué à 14,5M$.

Selon l’expert Ian Rapoport de NFL Network, Bell et ses représentants n’auraient pas discuté avec les Steelers pour savoir quand et s’il allait se rapporter à l’équipe cette saison. Le’Veon Bell souhaiterait être payé comme l’un des meilleurs porteurs de ballon dans la NFL et recevoir 17M$ annuellement. L’avenir de Le’Veon Bell demeure en suspens, alors qu’il avait mentionné à l’équipe qu’il serait présent lors du Labor Day américain, le 3 septembre dernier, mais il ne s’est pas rapporté.

Il était ensuite censé faire un retour lors de la semaine de congé des Steelers, ça ne sait pas produit.

La semaine dernière se tenait la traditionnelle période des échanges qui prenait fin le 30 octobre. Ce qui n’a pas motivé Bell dans la signature d’un nouveau contrat puisque les deux partis n’arrivent pas à s’entendre sur les modalités de l’entente.

Avec les Steelers qui auront à disputer deux matchs sur une période de cinq jours, soit dimanche dernier face aux Ravens de Baltimore et ce jeudi face aux Panthers de la Caroline, Bell ne sera pas disponible pour disputer une rencontre avant la semaine #11. Si jamais Bell ne signe pas son contrat qui lui offre le titre de joueur de concession chez les Steelers, il continuera de perdre un salaire moyen par match de 855,000$ et verra ses chances de tester le marché des agents libres diminuer drastiquement, lui qui sera sans contrat à la fin de la présente saison.

Bell est un joueur exceptionnel. Plusieurs porteurs de ballon tente d’imiter et de reproduire le style de course qu’il adopte, mais en vain. Il est très patient et est en mesure d’arrêter carrément son tracé de course pour que la ligne offensive lui ouvre le chemin, avant d’exploser avec sa rapidité à travers les brèches de la défensive adverse. C’est aussi un porteur de ballon qui est très polyvalent. Il possède de bonnes mains pour attraper le ballon, il est excellent pour les verges après l’attrapé et il est difficile de à amener au sol en raison de sa vitesse.

L’ancien choix de deuxième ronde (48e au total) en 2013 a évolué pendant cinq saisons avec les Steelers de Pittsburgh, récoltant un total de 10 216 verges et 42 touchés en 62 matchs. Malgré ses succès avec les Steelers, Bell a souvent été à l’écart du jeu, notamment en raison d’incartades hors du terrain, lui qui a souvent été suspendu pour possession de drogue. Il a raté la totalité de la saison 2016 en raison d’une blessure au genou qu’il a subi face aux Bengals de Cincinnati.

Un beau problème pour les Steelers

La situation est différente dans le cas des Steelers, qui ont le gros bout du bâton, alors que l’équipe a fait la sélection du jeune porteur de ballon James Conner lors du repêchage en 2017. Puisque la recrue évoluait à titre de réserviste à Le’Veon Bell en 2017, Conner n’a pas connu une grosse saison à sa première année avec un temps de jeu diminué, récoltant seulement 144 verges en 32 courses.

Cette saison, le joueur de deuxième année profite de l’absence de Le’Veon Bell pour s’illustrer en attaque, lui qui est présentement au deuxième rang dans la NFL pour le nombre de verges au sol accumulées avec 706 verges derrière Todd Gurley des Rams de Los Angeles (868).

James Conner est devenu le deuxième joueur des Steelers à amasser plus de 1000 verges d’attaque totales (706 au sol et 379 verges de réception) en mi-saison dans la NFL. Le premier à avoir accompli cet exploit était Le’Veon Bell en 2014 qui avait finalement terminé la saison en fracassant le record de franchise du plus grand nombre de verges totales amassées en une saison avec 2215.

Ce n’est pas mêlant, Conner n’arrête pas de briser des records depuis les quatre derniers matchs des Steelers. Aucune coïncidence, alors que Pittsburgh vient de remporter un quatrième match consécutif pour porter leur fiche à 5-2-1. Dans la victoire de 23-16 face aux Ravens, James Conner est devenu le premier joueur dans l’histoire de la NFL à avoir récolté au moins 100 verges au sol, 50 verges de réception et à avoir marqué un touché dans quatre matchs consécutifs.

En plus du record de la NFL, James Conner a battu un autre record de franchise, devenant le premier porteur de ballon à récolter 10 touchés (9 sol et 1 par la voie des airs) durant les huit premiers matchs de la saison. De plus, pour ajouter l’insulte à l’injure, l’entraîneur-chef des Steelers de Pittsburgh. Mike Tomlin, a commenté la situation de Le’Veon Bell sur son compte Twitter, mentionnant que l’équipe était à la recherche de volontaires et non pas d’otages.

Ça sent la fin de l’ère Le’Veon Bell avec les Steelers de Pittsburgh, lui qui pourra tester le marché des agents libres en 2019, alors que plusieurs équipes qui sont à la recherche d’un porteur de ballon #1 et qui seront en mesure de répondre aux demandes de Bell, seront dans la course pour faire son acquisition.

Avec les performances de James Conner en attaque et en raison du fait qu’il est toujours avec son contrat recru, évalué à 4 ans pour 3,1 M$, soit 14 M$ de moins que les demandes faramineuses de Bell. Conner représente une option plus avantageuse pour l’avenir des Steelers lui qui deviendra seulement agent libre à la fin de la saison 2020-2021.

Crédit photo: nfl.com

Écrit par: Tristan Côté

Article précédent

Résumé de la semaine #9 dans la NFL

Article suivant

Un autre scandale explose chez les Sénateurs

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *