FootballLCF

De nouveaux coordonnateurs pour les Alouettes

Les Alouettes ont choisi leur nouveaux coordonnateurs et entraîneurs adjoints, plus tôt mercredi. Khari Jones sera le coordonnateur offensif, Khalil Carter s’occupera de la défense, Mickey Donovan gèrera les unités spéciales tandis que Rich Stubler épaulera Khalil Carter. Anthony Calvillo ne sera pas de retour en 2018.

Khari Jones a commencé sa carrière d’entraîneur en 2009 en s’occupant des quarts-arrière. Il a tenu ce poste deux saisons, avant d’être promu à coordonnateur offensif. Il a par la suite recommencé à s’occuper des quarts-arrière, cette fois pour les Roughriders de la Saskatchewan. Jones a eu une promotion en 2014 alors qu’il est devenu coordonnateur offensif des Lions de la Colombie-Britannique. Il a été renvoyé le 9 décembre dernier.

Khalil Carter a pour sa part connu beaucoup de succès en tant qu’entraîneur des demis défensifs des Stampeders de Calgary. Embauché en 2015, l’équipe est celle qui alloue le moins de point en moyenne depuis 2 saisons dans toute la CFL. Il apportera une aide précieuse aux Alouettes, lui qui a même déjà porté les couleurs des Moineaux en tant que joueur. Il a aussi joué pour les Argonauts de Toronto.

Mickey Donovan était présentement l’entraîneur-chef des Stingers de Concordia. Il a aussi été un entraîneur pour Western University et l’Université McGill. Comme joueur, Donovan a connu beaucoup de succès dans le réseau universitaire canadien. Étant secondeur, il a remporté le titre du meilleur joueur défensif universitaire dans tout le pays.

Rich Stubler est sans aucun doute l’homme avec le plus d’expérience parmi les nouveaux entraîneurs adjoints. Ses premiers pas dans la CFL remontent à 1983 alors qu’il était coordonnateur défensif des Tiger-Cats. Il n’a été qu’une seule fois entraîneur-chef, en 2008. À la barre des Argonauts, il n’a su qu’amasser 4 victoires en 10 rencontres. Depuis, il a été coordonnateur défensif des Eskimos, Lions, Stampeders et Argonauts.

Crédit photo : theconcordian.com

Article précédent

Carson Palmer accroche ses crampons

Article suivant

Nikita Scherbak : le rappeler ou le laisser se développer ?

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *