Football

Deuxième sacre consécutif pour le Rouge et Or?

Alors que le Rouge et Or de l’université Laval participe à une 11e coupe Vanier en 19 ans, l’équipe tentera de remporter un deuxième titre consécutif. Pour l’occasion, la troupe de Glen Constantin affrontera les Mustangs de Western, la deuxième meilleure équipe au Canada selon le classement universitaire. On rappelle que l’expérience des entraineurs va en faveur de Laval qui possède un record de 9 titres dans l’histoire du programme.

Toutefois, même si le Rouge et Or est considéré comme l’équipe à battre, il faut dire qu’il s’agira probablement du match le plus difficile de l’année. Reconnue comme étant la meilleure défensive du circuit avec seulement 9,6 points alloués par match en saison régulière, Laval fera face à une attaque dévastatrice. Ce qui fait en sorte que c’est probablement le jeu défensif qui fera une différence dans cette rencontre.

« Évidemment, c’est toujours spécial d’affronter Western. Ils possèdent un excellent programme de football mené par leur entraineur-chef Greg Marshall. Il s’agit d’une personne que je respecte énormément. Un grand bâtisseur, un grand meneur, ainsi qu’un bon ami. C’est un privilège de se mesurer à lui », analyse l’entraineur-chef du Rouge et Or Glen Constantin.

On devra trouver le moyen de freiner le jeu au sol des Mustangs qui a fait des ravages tout au long de la saison en Ontario. Ce qui peut s’avérer un avantage pour le Rouge et Or, c’est de se retrouver dans une situation familière, si on se retrouve dans un match serré. Ce que Western n’a pas vraiment expérimenté au cours de la dernière saison.

« Les Mustangs sont excellents pour le jeu au sol et leur ligne à l’attaque est impressionnante. Puisqu’ils sont très gros, on devra jouer très physique dès que le ballon sera en jeu. On doit absolument rester discipliné et faire nos plaqués correctement », explique l’ailier défensif du Rouge et Or Edward Godin.

L’autre facteur important sera certainement l’expérience que possèdent les joueurs de Laval. On rappelle que le Rouge et Or a remporté la Coupe Vanier l’an passé. Ce qui fait en sorte que la pression d’un match si important ne sera pas aussi forte pour plusieurs joueurs de Laval qui ont joué en finale l’année dernière. Edward Godin est un des vétérans de 5 saisons qui apportera beaucoup de leadership.

Le joueur à surveiller pour le Rouge et Or demeure donc le vétéran quart-arrière de 4 saisons Hugo Richard. Le dernier joueur par excellence de la Coupe Vanier demeure l’arme offensive principale de l’équipe. Il a l’habitude des matchs très importants et il est capable d’offrir le meilleur de lui-même en séries éliminatoires. Il souhaitera donc ajouter sa touche en évitant les erreurs coûteuses.

« On se concentre beaucoup sur l’attaque de Western, mais il faut souligner que la défensive fait aussi partie de leur succès. Ils se retrouvent au deuxième rang universitaire pour le nombre de points alloués, tout juste derrière nous. Pour avoir du succès contre eux, on devra conserver la même recette. Faire avancer le ballon correctement, limiter les erreurs ou les revirements et remporter le positionnement sur le terrain » philosophe Hugo Richard, joueur par excellence de la dernière Coupe Mitchell.

Sans l’ombre d’un doute, tous les joueurs du Rouge et Or devront contribuer puisqu’on s’attend au match le plus serré de la saison pour les deux équipes. Un petit détail pourrait faire toute la différence entre une victoire et une défaite.

Crédit photo : rougeetor.ulaval.ca

Article précédent

Magnifique carrière pour Jere Lehtinen

Article suivant

L'Armada vient à bout du Drakkar à domicile

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *