FootballNFL

Les Falcons éliminent les Rams

Les Falcons d’Atlanta ont mis fin à la saison des Rams de Los Angeles par le pointage de 26 à 13.

Dans la victoire, Julio Jones a joué tout un match. Il a récolté 94 verges et un touché. Pour sa part, Robert Woods a été un élément important des Rams. Ses 141 verges le démontrent bien, mais c’est aussi l’importance de ses attrapés qui ont fait de lui le meilleur joueur de l’attaque de Los Angeles ce samedi.

Malgré une très bonne saison régulière, le parcours des Rams prend fin très tôt. Cette année aura permis à cette troupe de prendre de l’expérience celles à venir. Les Falcons vont quant à eux tenter de reproduire ce qu’ils ont fait l’an dernier, c’est-à-dire de faire partie du match ultime. La première étape pour réaliser cet exploit se fera la semaine prochaine contre les Eagles, à Philadelphie.

Résumé du match

Les entraîneurs ont profité du premier quart pour s’ajuster aux stratégies adversaires, si bien qu’il n’y a pas eu un seul premier essai en plus de 8 minutes. Les Rams profitaient de l’avantage du terrain très tôt dans la rencontre. Dès sa première séquence, Matt Ryan devait décocher des passes les deux pieds dans sa zone de but.

Cet avantage n’a pas duré longtemps. En effet, les unités spéciales ont offert coup sur coup de gros jeux aux Falcons. D’abord, une bourde de 3 joueurs des Rams a redonné le ballon à Atlanta lors d’un botté de dégagement. Ensuite, Pharoh Cooper a échappé le ballon lors d’un retour d’un botté de reprise. Matty Ice a donc directement repris possession du ballon en territoire ennemi. Lui et sa bande ont totalement dominé le premier quart du match.

L’attaque des Rams s’est réveillée en fin de 2e quart. Une course de 26 verges de Todd Gurley additionnée à une pénalité de 15 verges aux Falcons a résulté en un gain de 41 verges. Un touché de Cooper Kupp sur 14 verges a suivi. La défense a ensuite ajouté son grain de sel. La troupe coordonnée par Wade Phillips a réussi 2 sacs du quart consécutifs. Robert Woods a ensuite réalisé un attrapé tout simplement spectaculaire pour amener son équipe dans la zone payante. Le placement a suivi pour porter la marque à 13-10 à la mi-temps.

Après un 3e quart assez tranquille pour les deux équipes, les Falcons ont assommé les Rams vers la fin du 4e quart. Après un long gain de Mohammed Sanu, Matt Ryan a rejoint son joueur étoile Julio Jones dans la zone de but. Ce majeur porta la marque 26-13 en faveur d’Atlanta, et avec un peu plus de 5 minutes à jouer, c’est à ce moment que les chances des Rams se sont réduites drastiquement.

Crédit photo : 247sports.com

Article précédent

Les Titans reviennent de l'arrière et l'emportent

Article suivant

Le Canadien entame la deuxième partie du calendrier

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *