FootballLCF

John Bowman de retour avec les Alouettes

Les Alouettes de Montréal ont confirmé le retour de John Bowman pour la saison 2018. Celui qui est à la tête du palmarès des sacs de l’équipe avec 121 et qui se classe huitième de tous les temps dans la LCF aura à nouveau l’occasion de gonfler ses statistiques.

Bowman (6’3″, 250 lbs.), qui s’est joint à la formation montréalaise en 2006, disputera une 13e campagne avec les Alouettes et dans la LCF. L’ailier défensif de 35 ans a mené l’équipe en 2017 avec neuf sacs, bon pour le troisième rang de la LCF. Ces neuf sacs ont coûté 73 verges aux attaques adverses, un sommet dans la ligue. Il a de plus mis de la pression 27 fois sur les quarts en plus de récolter 36 plaqués défensifs.

«Nous sommes contents de savoir que nous reverrons John sur le terrain en 2018. Tout au long de sa carrière, John a été un leader, autant dans le vestiaire que sur le terrain, a affirmé le directeur général des Alouettes Kavis Reed. Il sera un de nos meneurs en défense et je suis certain qu’il aidera nos joueurs à maximiser leur potentiel. John s’est établi comme Montréalais et nous sommes bien heureux qu’il ait à nouveau l’occasion de jouer devant les meilleurs partisans de la LCF.»

Durant ses 12 premières saisons, il en a connu sept de 10 sacs ou plus et a enregistré au moins 30 plaqués défensifs à huit occasions. Il s’est aussi avéré un artisan des championnats de la Coupe Grey de 2009 et de 2010 des Alouettes.

L’athlète originaire de Brooklyn dans l’État de New York a fait partie de l’Équipe d’étoiles de la division Est pas moins de sept fois et a été nommé à deux reprises sur l’équipe d’étoiles de la LCF en 2010 et en 2016. En 2017, il a été intronisé au Temple de la renommée de la conférence South Atlantic de la NCAA.

En 200 parties en carrière, l’ancien des Bulldogs de l’Université Wingate a été partant à 194 reprises et a amassé 403 plaqués défensifs.

COMMUNIQUÉ ALOUETTES

Crédit photo : sportsnet.ca

Article précédent

Première médaille d’or du Canada !

Article suivant

Mikael Kingsbury demeure le roi des bosses

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *