FootballNFL

La route de la perfection chez les Rams ?

Les Rams de Los Angeles sont excellents cette saison, eux qui sont toujours invaincus avec une fiche de 8-0. Avec leur victoire impressionnante de 29-27 face aux Packers de Green Bay la semaine passée, les Rams ont réussi à contenir l’un des meilleurs quarts-arrière dans la NFL en Aaron Rodgers qui a complété seulement 60% de ses passes (18/30) pour des gains de 268 verges.

De plus, Los Angeles a fait une excellente acquisition lors de la période des échanges, le 30 octobre dernier, alors qu’ils ont mis la main sur l’ailier défensif des Jaguars de Jacksonville Dante Fowler Jr. Les Rams ont ajouté de la profondeur sur une ligne défensive remplie de talent avec des joueurs comme Aaron Donald qui est sans aucun doute un des meilleurs joueurs défensifs dans la NFL, on peut parler aussi de Ndamukong Suh et Michael Brockers qui sont excellents pour mettre de la pression sur les quarts adverses. On est maintenant au stade de la mi-saison dans la NFL et ça m’a amené à me poser la question quand est-ce que les Rams de Los Angeles perdront leur premier match cette année, eux qui sont inarrêtables depuis le début de la saison ?

Un avant-goût du NFC Championship? (possibilité de défaite)

Après les Packers de Green Bay la semaine passée, on aura un gros test du côté des Rams de Los Angeles, alors qu’ils affronteront les meneurs de la division sud de la Nationale, les Saints de la Nouvelle Orléans avec une fiche de 6-1 sur la route aux Mercedes Benz Superdome. Les Saints sont pratiquement imbattables à la maison avec une fiche de 50-22 depuis leur conquête du Super Bowl LXIV face aux Colts d’Indianapolis en 2009. On affrontera aussi du côté des Rams, un excellent quart-arrière en Drew Brees. Les Saints ont une équipe qui est très solide offensivement. Au sol, ils peuvent compter sur un monstre à deux têtes dans le champ arrière avec Alvin Kamara et Mark Ingram qui sont probablement l’un des meilleurs duos de porteurs de ballon dans la NFL. De plus, le receveur de passe Michael Thomas connait un bon début de saison avec 669 verges en 58 réceptions.

Match dans la division

La semaine suivante, les Rams auront à jouer un match difficile dans la division ouest de la Nationale, alors que les Seahawks de Seattle seront de passage au Colisée de Los Angeles. Lors de la semaine #5, les Rams et Seahawks s’étaient disputés un match extrêmement serré, alors que Los Angeles l’avait emporté par la marque de 33-31 sur une décision agressive de l’entraîneur-chef des Rams, Sean McVay de convertir un quatrième essaie et 2 verges à franchir en fin de match. Depuis des années, les amateurs de football ont droit à des matchs ardemment disputés entre les deux équipes. C’est certain qu’avec Russell Wilson comme quart arrière chez les Seahawks, qui est sans aucun doute le joueur le plus utile à son équipe, Seattle a toujours une chance de l’emporter malgré que la défensive ne soit plus aussi dominante qu’avant.

Avant du Super Bowl LIII en février prochain ? (Possibilité défaite)

Plusieurs analystes parlent du match de l’année qui aura lieu le 19 novembre prochain entre les Chiefs de Kansas City et les Rams de Los Angeles au stade Azteca à Mexico City. Ce sera l’occasion de voir en action les deux meilleures attaques dans la NFL, elles qui sont classées respectivement au premier et deuxième rang pour la moyenne de points marqués par match avec 36.2 et 33 points. La confrontation opposera deux jeunes quarts-arrière qui sont dans une classe à part cette saison avec Patrick Mahomes (23 ans) et Jared Goff (24 ans). Ils comptent respectivement 26 passes de touché pour des gains de 2526 verges et 17 majeurs pour des gains 2425 verges. Mahomes est actuellement dans les favoris pour remporter le titre de MVP remis au meilleur joueur dans la ligue. Les deux équipes ont des attaques explosives et très électrisantes à regarder avec deux excellents porteurs de ballon en Todd Gurley qui compte un total de 15 touchés cette saison et Kareem Hunt qui a remporté le titre de recrue offensive de l’année en 2017.

Promenade dans le parc

On devrait passer le rouleau compresseur sur les autres équipes dans le calendrier, malgré qu’on devra disputer trois de nos cinq derniers matchs sur la route. Ce sera une formalité pour les Rams de Los Angeles, alors qu’on aura notre match de congé lors de la semaine #12 après le match à Mexico face aux Chiefs.

Donc, deux semaines pour se préparer pour notre affrontement face aux Lions de Detroit. Malgré le succès des Bears de Chicago cette saison, je ne crois pas qu’on soit en mesure de rivaliser avec l’offensive des Rams du côté du jeune quart arrière Mitch Trubisky et le secondeur intérieur Khalil Mack qui est toujours accommodé par une blessure à la cheville.

La situation sera similaire pour les champions défendants du Super Bowl LII, les Eagles de Philadelphie, qui malgré l’acquisition du receveur de passe Golden Tate lors de la période des échanges, auront de la difficulté à marquer des points face l’une des meilleures défensives de la NFL. Avec le titre de la division ouest de la Nationale qui sera déjà dans la poche, les Rams devraient reposer leurs partants dans les deux dernières semaines du calendrier régulier, alors qu’on affrontera la recrue Josh Rosen face aux Cardinals de l’Arizona et les inoffensifs 49ers de San Francisco qui ont perdu leur quart-arrière partant Jimmy Garoppolo pour le reste de la saison, après avoir subi une déchirure du ligament croisé antérieur lors de la semaine #3 face aux Chiefs de Kansas City.

The Greatest Show on Turf

Les étoiles sont alignées cette saison pour que les Rams de Los Angeles terminent le calendrier régulier avec une fiche de 14-2, une saison semblable à celle de l’édition des Rams de St-Louis en 2001. L’équipe était alors surnommée The Greatest Show on Turf, elle qui a terminé avec une fiche de 14 victoires contre 2 défaites. L’équipe était la meilleure attaque du circuit avec une moyenne de points marqués par match de 31.4 pour un total de 503 points marqués en 16 matchs. C’est assez spécial, alors qu’en 2001, les Rams de St-Louis pouvaient compter sur la présence du vétéran quart-arrière Kurt Warner et du porteur de ballon Marshall Faulk qui est parmi les meilleurs à sa position dans l’histoire de la NFL avec 12 279 verges au sol. Inutile de vous dire que les deux joueurs ont été introduits au Temple de la renommée du football. L’édition des Rams en 2018 est beaucoup plus jeune qu’en 2001 avec un quart arrière de troisième année en Jared Goff, le plus jeune entraîneur-chef dans la NFL avec Sean McVay (32 ans) et de jeunes joueurs avec Todd Gurley, Brandin Cooks et Cooper Kupp.

Si les Rams de Los Angeles se rendent au Super Bowl LIII à Atlanta, ils espéreront connaître un scénario différent de l’édition de 2001, alors que les Rams avaient subi une défaite de 20-17 en finale face aux Patriots de la Nouvelle-Angleterre sur un placement victorieux de 48 verges d’Adam Vinatieri.

Perfection ?

Si la tendance se maintient et qu’on arrive à compléter la saison parfaite de 19-0 en gagnant le Super Bowl LIII, on rejoindra les Dolphins de Miami de 1972 qui étaient alors mené par l’entraîneur le plus titré dans l’histoire de la NFL, Don Shula avec 328 victoires en carrière. Miami avait remporté le Super Bowl VI pour terminer avec une fiche parfaite de 14-0.

Crédit photo: nfl.com

Écrit par: Tristan Côté 

Article précédent

Dale Weise n’est plus le même depuis son départ de Montréal

Article suivant

Pekka Rinne remercie son directeur général

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *