FootballNFL

Retour en force de Josh Gordon !

Contre toute attente, Josh Gordon connait du succès avec sa nouvelle équipe, alors que les Browns de Cleveland l’ont échangé aux Patriots de la Nouvelle-Angleterre en retour d’un choix de cinquième ronde le 18 septembre dernier. Plusieurs analystes questionnaient la décision de l’entraîneur-chef Bill Belichick d’acquérir le vétéran et talentueux receveur de passe en raison de ses incartades et problèmes hors du terrain.

On le sait en Nouvelle-Angleterre, les Patriots ne font pas les choses à moitié, alors que dès qu’un receveur ne fait pas le travail ou a des inconduites à l’extérieur du terrain, celui-ci est automatiquement expulsé de l’équipe. De plus, les Patriots n’ont pas peur de prendre des décisions déchirantes qui sont incompréhensibles pour le commun des mortels, afin d’améliorer davantage l’équipe, eux qui ont laissé partir plusieurs vétérans et joueurs de premier plan dans les dernières années. Une décision qui s’est avérée payante au bout du compte puisque quand le joueur n’évoluait pas dans le système de jeu des Patriots, celui-ci avait plus de difficultés à produire offensivement.

Avant l’acquisition de Josh Gordon, les Patriots étaient actifs sur le marché, alors qu’ils étaient à la recherche d’un receveur de passe. L’équipe était très mince à cette position avec la suspension que la NFL a imposé au receveur de passe Julian Edelman qui a dû rater les quatre premiers matchs de la saison à la suite d’utilisation de substances illégales pour améliorer ses performances sur le terrain. Les Patriots ont tenté plusieurs mouvements avec la signature de jeunes receveurs sur leur équipe d’entrainement. Ce qui n’a pas fonctionné. Un peu plus tôt, durant la saison morte, la Nouvelle-Angleterre avait mis sous contrat l’ancien receveur des Bills de Buffalo et des Eagles de Philadelphie, Jordan Matthews, mais il était accommodé par une élongation musculaire à la hanche qui l’a gardé sur la touche pendant plusieurs semaines, alors les Patriots l’ont libéré.

Voyant qu’il n’était pas en mesure de mettre sous contrat un joueur de premier plan au poste de receveur de passe, les Patriots se sont tournés vers Josh Gordon, qui malgré ses multiples suspensions en raison de consommation de drogue, affichait des statistiques hors du commun lors de ses deux premières saisons avec les Browns de Cleveland. Gordon a récolté 2451 verges en 137 réceptions, dont une saison de 1646 verges de réceptions en 14 matchs en 2013. Il était au sommet de son art, amassant en moyenne 117 verges de réception par match avec une équipe de fond de classement à Cleveland. C’est d’ailleurs lors d’un match face aux Patriots en 2013 que Josh Gordon a retenu l’attention de l’entraîneur-chef Bill Belichick, alors qu’il avait connu le meilleur match de sa carrière avec 7 réceptions pour des gains de 151 verges et un touché.

Les amateurs de football était d’ailleurs très surpris de voir que les Browns de Cleveland qui avait été très agressifs cette saison lors de la période des agents en avril dernier avaient réussi à mettre la main sur le receveur #1 des Dolphins de Miami, Jarvis Landry en plus de faire l’acquisition de Tyrod Taylor des Bills de Buffalo et de Carlos Hyde des 49ers de San Francisco. Les Browns avaient finalement une bonne équipe sur papier pour compétitionner dans la division nord de l’Américaine, qui est très relevée chaque année avec les Steelers de Pittsburgh, les Ravens de Baltimore et les Bengals de Cincinnati. Ils pouvaient compter sur un duo très dynamique avec Landry et Gordon qui sont au sommet de leur art lorsqu’ils sont bien alimentés en attaque. La situation était insupportable pour les Browns avec les problèmes de Gordon à l’extérieur du terrain, alors ils ont décidé de l‘échanger.

Plusieurs analystes voient l’arrivée de Josh Gordon avec les Patriots comme sa dernière chance. Il n’y a pas de place à l’erreur pour le receveur de passe. Par contre, il répond à la pression avec brio pour le moment, lui qui commence de plus en plus à avoir un impact en attaque pour la Nouvelle-Angleterre. Il n’a pas été utilisé beaucoup au début, alors qu’il était accommodé par une élongation musculaire à la hanche. Maintenant qu’il est en santé, Gordon fait tout ce qu’il peut pour apprendre le cahier de jeu des Patriots, qui semble-t-il, serait très compliqué à apprendre avec les différentes formations, signaux et le langage différent.

Il semble vraiment mettre les efforts pour acquérir la confiance du quart-arrière Tom Brady et de Bill Belichick, lui qui a d’ailleurs capté la 500e passe de touché en carrière de Brady dans une double couverture face aux Colts d’Indianapolis. Il est devenu le 70e receveur à capter une passe de touché de Tom Brady. Ce qui représente un record de la NFL. Qu’il le veule ou non, il sera associé au quart-arrière des Patriots pour toujours dans le livre des records de la NFL.

La chimie entre Brady et Gordon semble être installée, alors que sa production offensive augmente de plus en plus chaque semaine. Il a amassé 100 verges en 4 réceptions face aux Bears de Chicago et il a même terminé la rencontre de dimanche dernier face au Packers de Green Bay, alors qu’il s’était disloqué un doigt. Il a finalement remis son doigt en place pour conclure le match avec des gains de 130 verges en 5 réceptions (un sommet personnel avec les Patriots).

On peut dire que Josh Gordon apporte un élément dangereux, alors qu’il est une menace verticale dans les zones profondes en raison de sa vitesse. Avec le succès qu’il a sur le terrain puisqu’il est un « matchup nightmare« pour les défensives adverses, plusieurs analystes le comparent à un certain Randy Moss.

Évidemment Gordon a encore des croûtes à manger pour être au même niveau que le légendaire receveur de passe, lui qui a d’ailleurs été introduit au temple de la renommée en août dernier à sa première année d’éligibilité, récoltant 15 292 verges en 982 réceptions en carrière

Une chose est sûre, Gordon a le potentiel d’être une vedette dans la NFL, alors qu’il évolue présentement pour l’un des meilleures organisations dans la ligue et avec l’un des plus grands quarts-arrière de tous les temps en Tom Brady.

Crédit photo: nfl.com

Écrit par: Tristan Côté

Article précédent

Daniel Sprong sur le marché ?

Article suivant

Jimmy Howard près d'une prolongation de contrat

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *