FootballNFL

Un avant goût du NFC championship ?

La semaine #4 dans la NFL s’amorce ce soir avec le traditionnel affrontement du jeudi soir entre les Rams de Los Angeles et les Vikings du Minnesota. Ce sera tout un test pour les Vikings, eux qui ont été ridiculisés à domicile par la marque de 27-6 face à l’une des pires équipes dans la NFL cette saison, les Bills de Buffalo. Du côté des Rams de Los Angeles, tout fonctionne depuis le début de la saison. Les Rams est l’une des trois équipes avec les Dolphins de Miami et les Chiefs de Kansas City qui sont toujours invaincus avec une fiche de 3-0. Ce sera peut-être un avant-goût de la prochaine finale de conférence dans l’association Nationale en janvier prochain.

Une attaque explosive et une autre qui en arrache

Les Rams de Los Angeles peuvent compter sur l’une des attaques les plus explosives dans la NFL cette saison. Les Rams sont classés au troisième rang pour la moyenne de points marqués par match et pour le nombre de verges d’attaque totales par match avec 34 points et 439.3 verges. Los Angeles compte sur la présence de leur quart-arrière de troisième année, Jared Goff qui connait un excellent début de saison avec deux matchs de plus de 350 verges par la passe. Il a complété plus de 70% de ses passes pour des gains de 941 verges en trois matchs. L’équipe a complètement changé d’identité sous les ordres de l’entraîneur-chef Sean McVay, lui qui présente une fiche de 14-5 depuis le congédiement de Jeff Fisher en 2016. Todd Gurley est sans aucun doute l’un des meilleurs porteurs de ballon dans la NFL depuis que McVay est à la barre des Rams, lui qui a remporté le titre de joueur offensif de l’année 2017 avec un total de 19 touchés. Gurley poursuit sur sa lancée en 2018, avec 73 touches pour des gains de 376 verges et cinq touchés, dont 4 au sol. L’attaque des Rams est très bien balancée autant au sol qu’au poste de receveur avec d’excellents joueurs comme Brandin Cooks, Robert Woods et Cooper Kupp.

Du côté des Vikings, on a eu de la difficulté à établir le jeu au sol la semaine passée contre les Bills de Buffalo, notamment en raison de la blessure à leur porteur de ballon #1, Dalvin Cook, toujours à l’écart du jeu et limité durant les pratiques cette semaine en raison d’une élongation musculaire aux ischio jambiers. La production limitée au sol force l’attaque des Vikings à devenir unidimensionnelle. On tire rapidement de l’arrière du côté des Vikings et on doit forcer le jeu afin de revenir dans le match.

La bonne nouvelle pour le Minnesota, c’est que leur quart arrière Kirk Cousins est en feu depuis le début de la saison. Il joue à la hauteur de son contrat évalué à 28M$ par saison sur trois ans. Cousins a complété 68% de ses passes pour des gains de 965 verges par la passe. Il compte 7 passes de touché contre 2 interceptions. Le problème, c’est la ligne offensive qui est terrible en protection de passe. On n’arrive pas à contenir la pression qui est appliquée par l’équipe adverse et on ne laisse pas le temps à notre quart arrière pour faire ses lectures et repérer ses receveurs. La ligne offensive a accordé 9 sacs du quart, dont 4 dans la défaite contre les Bills.

Plusieurs questionnements en défensive?

Les Vikings comptaient sur la meilleure défensive dans la NFL la saison dernière, alors qu’ils étaient classés au premier rang dans plusieurs catégories en défensive comme la moyenne de points et le nombre de verges totales accordées par match avec 15.8 points et 275.9 verges en 2017. Cette année, la défensive n’est pas l’ombre d’elle-même. Elle accorde près de 24 points par match. La bonne nouvelle pour les Vikings, c’est que l’on compte sur la présence d’excellents joueurs sur la ligne défensive comme Everson Griffin, Danielle Hunter et Sheldon Richardson qui peut appliquer de la pression sur les quarts-arrière adverses. La défensive a accumulé un total de 10 sacs du quart en trois matchs.

Du côté des Rams, on fait face à l’adversité pour la première fois cette saison, car ils seront privés de leur deux demis de coin étoile Aqib Talib qui subira une chirurgie à la cheville et Marcus Peters qui présente un cas incertain pour le match du jeudi soir face aux Vikings du Minnesota, lui qui a été limité en pratique et il pourrait être à l’écart du jeu de 2 à 4 semaines en raison d’une blessure au mollet. Il sera intéressant de voir comment les demis de coin Sam Shields, Troy Hill et Nickell Robey-Coleman se débrouilleront face aux deux meilleurs receveurs des Vikings. Stefon Diggs qui devra rebondir de sa performance contre les Bills (4 réceptions pour 17 verges) et Adam Thielen qui a connu un excellent match avec 14 réceptions pour 105 verges. La force des Rams est leur ligne défensive qui est excellente contre le jeu au sol, notamment en raison de la présence d’Aaron Donald qui a remporté le titre de joueur défensif de l’année en 2017 et la présence de Ndamukong Suh qui vient équilibrer la défensive hermétique des Rams.

Prédiction :

Je crois que les Vikings du Minnesota remporteront le match du jeudi soir par la marque de 28-21. Ils profiteront notamment de l’absence de Marcus Peters et d’Aqib Talib pour s’illustrer et rebondir en attaque. Le seul point d’interrogation, c’est la ligne offensive des Vikings. Est-ce qu’elle sera en mesure de tenir face à la défensive agressive des Rams de Los Angeles ? C’est un match important pour les Vikings, eux qui ont échappé une victoire facile face aux Bills de Buffalo la semaine dernière. Avec le mauvais début de saison des Packers et des Lions, en plus de la division nord de la Nationale qui est très relevée, Minnesota se doit d’aller chercher cette victoire sur la route face aux Rams.

Crédit photo: nfl.com

Article précédent

Corey Perry absent 5 mois / Seth Jones 4 à 6 semaines

Article suivant

Jesperi Kotkaniemi comparé à Evgeni Malkin

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *