HockeyJoueurs autonomesLNH

Corey Perry est libéré par les Ducks

L’organisation des Ducks d’Anaheim a annoncé avoir libéré l’attaquant Corey Perry, en lui rachetant son contrat avec l’équipe. Le vétéran de 34 ans devait toucher 8,625 M$ annuellement au cours des deux prochaines saisons. Il deviendra maintenant agent libre sans restriction.

Selon le rachat, Perry coûtera pour 2,625 M$ en 2019-2020, 6,625 M$ en 2020-2021, pour ensuite compter pour 2 M$ sur la masse salariale pour les deux campagnes suivantes. Il reste donc 4 ans à faire disparaître complètement son contrat.

Disons que ce ne fut certainement pas une décision facile de libérer un joueur qui a tout donné aux Ducks pour les 14 dernières années dans la LNH. Il a été un choix de 1er tour (28e) en 2003 avec l’équipe. Celui-ci a cumulé 372 buts et 776 points en 988 rencontres avec les Ducks, jouant toute sa carrière à Anaheim.

« Il s’agit de l’une des décisions les plus difficiles en 44 années dans la LNH. Corey a tout donné à cette organisation pendant 14 ans. Il n’a jamais laissé le moindre pouce à ses adversaires. Alors que sa touche offensive est indéniable, son désir de vaincre est devenu son plus grand atout », a mentionné le directeur général Bob Murray.

Malheureusement, les blessures ont beaucoup ralenti Perry au cours des dernières années et il ne semble plus du tout le joueur qu’il a déjà été dans la LNH. Avec 10 points en 31 matchs cette saison, il a clairement perdu sa vitesse de croisière habituelle. On n’avait donc pas vraiment le choix de le libérer, alors qu’on n’était pas en mesure de l’échanger selon ses demandes contractuelles. Il possédait une clause de non-mouvement.

Perry aura donc maintenant le loisir de choisir l’équipe de son choix, tout en ne demandant pas nécessairement un contrat trop élevé pour la prochaine saison. Il aura toutefois à prouver qu’il a encore sa place dans la LNH dans une autre formation.

Crédit photo : nhl.com

Article précédent

Kaapo Kakko peut-il sortir au premier rang ?

Article suivant

Jesse Puljujarvi demande une transaction

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *