HockeyLNH

Course au trophée Vézina – Avantage Vasilevskiy

Alors que nous approchons de la fin de la saison 2017-2018, certains gardiens se démarquent assez pour avoir la chance de remporter le trophée Vézina, distinction remise annuellement au meilleur gardien de but durant la saison régulière de la Ligue nationale de hockey (LNH).

La course sera serrée cette année, alors que plusieurs gardiens de but méritent ce titre. On ne peut passer sous silence les performances des Andrei Vasilevskiy (Tampa Bay), Pekka Rinne (Nashville) et Marc-André Fleury (Las Vegas) qui donnent une chance à leur formation de l’emporter chaque soir.

L’homme masqué du Lightning de Tampa Bay (Vasilevskiy) est au premier rang pour les victoires acquises avec 42 en 60 parties. Même si ses chiffres ont ralenti au cours des dernières semaines, son pourcentage d’efficacité de ,921% le place au 12e rang du circuit. Toutefois, on pourrait penser que le 12e rang est un rendement ordinaire, mais six des 12 premiers gardiens n’ont pas disputé plus de 45 parties et certains n’ont pas dépassé le cap des 30 matchs disputés, alors que Vasilevskiy en a 60 à son actif.

Outre les Nikita Kucherov et Steven Stamkos, le portier russe est une des grandes raisons derrière les succès de son équipe qui trône au premier rang dans l’association de l’Est. Il a participé à pas moins de 61 parties sur 76 cette saison. Le jeune homme de 23 ans arrive au deuxième rang chez les jeux blancs avec 7. Il poursuit Pekka Rinne des Predators de Nashville qui en a qu’un seul de plus.

Par contre, les chiffres du Finlandais (Rinne) sont légèrement supérieurs à ceux de Vasilevskiy. En effet, en plus d’être premier au chapitre des jeux blancs, il est au deuxième rang pour les victoires avec 40 gains en 55 parties. Sans les prouesses de Rinne, les Predators ne seraient pas au premier rang de la LNH avec 107 points. Sa fiche de 40-11-4, sa moyenne de buts alloués de 2,27 et son pourcentage d’efficacité de ,928%, pourraient lui permettre de remporter son premier trophée Vézina de sa carrière à 35 ans.

Le dernier et non le moindre en course pour le trophée Vézina est le surprenant Marc-André Fleury. Malgré une blessure qui l’a tenu à l’écart pour 25 parties, le Québécois revendique 28 victoires en seulement 43 parties. Son pourcentage d’efficacité de ,931%, le place au deuxième rang au sein de la LNH, tout juste derrière Carter Hutton.

Fleury est dans la même situation que Pekka Rinne. Il n’a jamais remporté ce trophée ni même été finaliste, malgré tous ses succès avec les Penguins de Pittsburgh durant sa carrière. Avec une moyenne de buts alloués de 2,12, il est un sérieux candidat au trophée Vézina puisqu’il a aidé les Golden Knights de Las Vegas à atteindre les séries éliminatoires dès leur première saison dans la LNH.

Bref, parmi ces candidats, il ne faut pas oublier Jonathan Quick, Connor Hellebuyck et Sergei Bobrovsky qui pourraient réussir à être des finalistes pour l’obtention du trophée remis au meilleur gardien de but durant la saison régulière. L’an dernier, l’honneur est revenu à Sergei Bobrovsky qui a devancé Carey Price et Braden Holtby.

Crédit photo : Sergei Belski – USA TODAY Sports

Texte de Pier-Carl Rancourt
Article précédent

Carey Price se rapproche de Jacques Plante

Article suivant

À quoi s'attendre des Blue Jays en 2018 ?

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *