HockeyLNH

Dernier tour de piste

Repêchés ensemble à l’encan de 1999 par les Canucks de Vancouver, Henrik et Daniel Sedin ont été l’image de la concession. 1300 parties plus tard et des poussières, une page d’histoire se fermera à Vancouver à la fin de la présente saison.

Les jumeaux suédois ont surpris tout le monde plus tôt cette semaine. Henrik et Daniel accrocheront leurs patins à la fin du calendrier régulier, les Canucks hors du portrait des séries. Les #22 et #33 ont connu une dernière sortie émotive dans leurs partisans hier soir, contre les Coyotes de l’Arizona

Grandissant en Suède, les Sedin ont joué toujours dans la même équipe, côte à côte. Évidemment, le rêve pour la famille était de voir  Henrik et Daniel, ensemble, dans la Ligue Nationale.

Alors directeur général des Canucks à l’époque, Brian Burke a réalisé un tour de maître afin de faire l’acquisition des jumeaux. Vancouver possédait déjà le troisième choix au repêchage de 1999. Par l’entremise de transactions, Burke a été en mesure d’obtenir le deuxième choix, et ainsi, mettre la main sur Henrik et Daniel.

En compagnie de leur compatriote suédois, Markus Naslund, les trois hommes auront fait la pluie et le beau temps à Vancouver  dans les années 2000. Les habiletés de passeur des jumeaux auront permis à Naslund de franchir le plateau des 40 buts à trois reprises.

Henrik et Daniel ont joué 17 saisons dans l’uniforme des Canucks, détrônant tous les records inimaginables de la concession. Leurs performances les placent devant certains grands joueurs de la formation, tels Pavel Bure, Trevor Linden et Naslund. Est-ce que les jumeaux Sedin sont maintenant, les plus grands joueurs dans l’histoire des Canucks ?

Henrik a une petite longueur d’avance sur son frère Daniel dans plusieurs catégories, notamment pour les parties jouées, les mentions d’assistances et le nombre total de points. Daniel a cependant l’avantage pour les buts comptés, étant à six filets du plateau des 400.

Les jumeaux Sedin auront été des exemples de constance à Vancouver. Très peu blessés dans leur carrière respective, ils ont maintenu un haut rythme de jeu dans la Ligue Nationale et sur la scène internationale, aidant la Suède à s’établir comme une puissance au hockey.

Le Temple de la Renommée ?

De nos jours, peu de joueurs peuvent se vanter d’avoir passé autant de temps avec une même formation. Les Sedin auront été fidèles aux Canucks pendant 17 ans, un honneur de longévité pour la formation canadienne.

Est-ce que le Temple de la Renommée ouvrira ses portes à Henrik et Daniel dans les prochaines années ?

Il est fort possible de croire que les jumeaux recevront une nomination dans trois ans pour le Temple de la Renommée. Ils ont littéralement réécris le livre des records des Canucks, ont toujours été des joueurs gentilshommes et des hommes de hockey respectés. Peu de gens parlaient en mal des Sedin.

Tout ce qui leur manque est une Coupe Stanley, échappée en sept rencontres contre les Bruins de Boston en 2011.

Henrik et Daniel Sedin auront ouvert les portes sur le hockey à Vancouver pour les prochaines années. Au tour maintenant des Horvat, Boeser, Virtanen, Pettersson, Gaudette et Juolevi de prendre la relève.

Crédit photo : NHL.com

Article précédent

Antti Raanta a satisfait les Coyotes

Article suivant

Patrick Reed s'empare de l'avance au Masters

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *