HockeyJoueurs autonomesLNHRumeurs

Direction New York pour Erik Karlsson ?

À moins d’un changement majeur dans le prochain mois, le défenseur Erik Karlsson deviendra joueur autonome sans compensation le 1er juillet prochain.

S’alignant actuellement avec les Sharks de San Jose, le Suédois a adoré son passage avec cette équipe, mais maintenant qu’il peut choisir sa prochaine destination, il voudrait tester le marché.

« J’ai travaillé fort pendant 10 ans dans cette ligue pour me retrouver dans cette position. Je l’ai méritée. C’est une grosse responsabilité et une grosse décision pour moi personnellement », a affirmé Karlsson.

Après tout, il sera assurément très convoité parce qu’il le meilleur arrière offensif des deux dernières décennies, mais aussi parce qu’un défenseur droitier est une denrée plus rare dans la LNH actuellement. C’est pourquoi il y aura plusieurs équipes en ligne pour tenter de faire son acquisition.

L’un des choix des Karlsson pourrait certainement s’arrêter sur les Rangers de New York pour plusieurs raisons. Principalement, il pourrait aller rejoindre son compatriote suédois Henrik Lundqvist, alors que le deux hommes sont de très bons amis. Ce qui pousserait aussi le gardien à demeure dans la Grande Pomme. Pourquoi pas avoir du plaisir lorsqu’on joue au hockey ?

En plus, les Rangers ont suffisamment d’espace salariale pour l’attirer et l’organisation est reconnue pour aller chercher des gros noms par le marché des joueurs autonomes. On peut penser à Rick Nash, Marian Gaborik et Brad Richards dans les dernières années. Bref, toutes les conditions sont présentes pour voir Karlsson avec les Rangers, lui qui a amassé 45 points en 63 matchs cette saison.

Reste maintenant aussi à savoir si Karlsson voudra aller avec une équipe en reconstruction, même si son arrivée accélérerait ce processus, en plus que Artemi Panarin pourrait aussi se diriger à New York. Ça chance une équipe assez rapidement disons.

Le Lightning de Tampa Bay pourrait aussi être une destination attirante pour Karlsson avec la présence de Victor Hedman, mais cette équipe n’a pas d’espace sous la masse salariale. Ce sera donc difficile d’offrir 10 M$ et plus à celui-ci cette année.

Crédit photo : cbc.ca

Article précédent

À une victoire de rejoindre Golden State en grande finale

Article suivant

Un Québécois signe avec le Canadien

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *