HockeyLNH

Et de 100 !

Tout premier choix à l’encan de 2016, Auston Matthews vient de franchir un cap important de sa jeune carrière. Dans la défaite des siens face aux Coyotes de l’Arizona, le #34 des Maple Leafs de Toronto disputait son 100e match dans la Ligue Nationale de Hockey.

24 juin 2016, en direct du KeyBank Center de Buffalo, une question qui était sans réponse, connu son dénouement. Qui d’Auston Matthews ou Patrik Laine allait être le premier choix au repêchage ? Ayant remportés la loterie, les Maple Leafs avaient l’occasion de se prononcer en premier. Le directeur général des Maple Leafs, Lou Lamoriello a finalement jeté son dévolu sur Matthews.

Les choses commencèrent en trombe pour l’américain à Toronto. À son tout premier match dans son nouvel uniforme, Matthews écrivait déjà le livre des records. Il compta les quatre buts des Leafs dans une défaite de 5-4 face aux Sénateurs d’Ottawa. Le 28 mars 2017, Matthews détrôna Wendel Clark chez les Leafs pour le plus grand nombre de buts marqués par une recrue, enfilant son 35e but de la campagne. Il terminera finalement la saison avec 40 buts, à quatre buts du trophée Maurice-Richard, remporté par Sidney Crosby. Matthews peut toutefois se consoler en mettant la main sur le trophée Calder, trophée remis à la meilleure recrue. Il a obtenu 164 votes, sur une possibilité de 167.

Avec Matthews dans l’alignement, les Maple Leafs de Toronto ne sont plus à prendre à la légère. Après quelques saisons dans les bas classements de la Ligue Nationale, les Leafs ont finalement trouvé stabilité, à commencer avec Lou Lamoriello comme directeur général. Ajouter à l’équation Mike Babcock derrière le banc et vous avez une fondation solide.

Matthews n’est pas seulement la seule menace chez les Leafs. Entouré principalement de Mitch Marner et William Nylander, ces trois joueurs sont constamment à surveiller lorsqu’ils sont sur la patinoire. Les ajouts de Patrick Marleau, Dominic Moore et Ron Hainsey durant la saison morte amènent beaucoup d’expérience dans le vestiaire. Et avec un Frederik Andersen en contrôle de ses moyens devant le filet, les Maple Leafs sont et seront une équipe à surveiller dans les années à venir.

Le prochain plateau à la portée d’Auston Matthews ? Le plateau des 100 points. Il ne lui en manque que dix pour atteindre cette marque.

Article précédent

Johny Gaudreau sur une excellente lancée

Article suivant

Le Canadien renoue avec Subban et Emelin

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *