CanadiensHockey

Et si le «plan» de Marc Bergevin était John Tavares et Paul Stastny ?

En vertu du plafond salarial qui pourrait passer de 75 à 80 millions de dollars, cet été dans la Ligue nationale de hockey, le directeur général du Canadien, Marc Bergevin pourrait frapper un ou plusieurs grands coups le 1er juillet prochain, en tentant d’amener John Tavares et Paul Stastny dans la grande métropole. 

Alors que son contrat avec les Islanders viendra à échéance dans trois mois, il est désormais permis de croire que John Tavares pourrait bel et bien être tenté de tester le marché des joueurs autonomes le 1er juillet prochain.

Tous s’entendent pour dire que Bergevin ne peut regarder passer la parade dans le dossier Tavares, pas cette fois-ci, surtout avec les 18 millions de dollars qui seront à sa disposition afin de redonner un second souffle à son fameux « plan ».

Et si son soi-disant « plan » voyait le jour le 1er juillet prochain ?

En effet, ce n’est pas un coup de circuit que le directeur général pourrait frapper lors de l’ouverture du marché des joueurs autonomes, mais bien un grand chelem.

Selon Adrian Dater qui couvre les activités de l’Avalanche du Colorado pour le BSN Denver, Montréal pourrait être une destination de choix pour le joueur de centre Paul Stastny.

Même que Brian Wilde du site web recrutes.ca, affirme que la stratégie de Marc Bergevin pour améliorer considérablement sa colonne de joueurs de centre, doit passer par le marché des joueurs autonomes

Dans la mesure où le Tricolore pourrait s’entendre avec John Tavares et Paul Stastny cet été, la ligne de centre dont disposerait l’état-major de la Sainte-Flanelle l’an prochain n’aurait rien à envier à celle des meilleures formations de la LNH.

Tous les espoirs sont permis pour les partisans du Canadien. Le joueur de centre Philipp Danault est le seul contrat d’envergure sur lequel Bergevin devra se pencher une fois la saison terminée.

Vous me direz probablement de ne pas trop m’emballer, que ni Tavares ni Stastny ne désire venir jouer à Montréal. Mais je peux vous dire une chose : « Money talks » !

Mine de rien, peu d’équipes pourront se vanter d’avoir une marge salariale de près de 18 millions lorsque viendra le temps d’offrir des contrats à des joueurs autonomes en juillet.

Si une chose est certaine, c’est que Bergevin jouera gros, très gros. Il se devra d’être ambitieux, car son poste pourrait bien être entre les mains de John Tavares et Paul Stastny.

Crédit Photo: NHL.com &  TSN 

Article précédent

La carrière magistrale de Steve Nash

Article suivant

Débuts fracassants pour Zlatan Ibrahimovic

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *