HockeyLNH

La situation Nylander se répétera-t-elle ?

Alors que William Nylander s’est entendu avec les Maple Leafs de Toronto à la dernière minute, c’est une situation qui pourrait se répéter.

On rappelle que le Suédois a attendu à la date limite du 1er décembre avant d’accepter une offre de son équipe d’une valeur d’un peu plus de 45 M$ sur 6 saisons au total, afin d’obtenir le plus d’argent possible.

Nylander sera d’ailleurs de retour au jeu ce soir pour Toronto. Il complétera un trio à la droite d’Auston Matthews et Patrick Marleau et se retrouvera sur la deuxième vague d’avantage numérique.

L’attaquant des Penguins de Pittsburgh, Jake Guentzel, en est un autre qui pourrait choisir cette option, lui qui deviendra joueur autonome avec compensation à la fin de la présente campagne. Ce dernier n’a pas nécessairement mentionné qu’il prendrait cette décision, mais il pense que d’autres joueurs de la LNH pourraient également choisir cette voie dans les prochaines années.

« Tout le monde a pris conscience de la situation. C’est nouveau et différent. Peut-être que d’autres joueurs feront de même. Nous allons voir ce qui va suivre », a expliqué Guentzel à The Athletic.

Âgé de 24 ans, Guentzel aurait voulu entamer les discussions pour une prolongation de contrat avec les Penguins cet été, mais il n’a jamais eu de nouvelle du directeur général Jim Rutherford, alors que ce dernier voulait attendre à la fin de la campagne actuelle pour s’entendre avec son joueur.

L’ailier gauche a tout de même déjà récolté 22 points en 26 rencontres cette saison, jouant majoritairement avec Sidney Crosby. Il est toutefois surtout reconnu comme un joueur dangereux en séries éliminatoires avec 42 points en 37 parties depuis le début de sa carrière.

Avec un salaire de 734 167 $ actuellement, il pourrait devenir un casse-tête pour les Penguins qui doivent déjà travailler avec le plafond salarial chaque année. Il voudra certainement obtenir une augmentation dans les 5 M$ par campagne.

Crédit photo : nhl.com

Article précédent

Le Canadien retrouve les Sénateurs à Ottawa

Article suivant

Le CMHJ de retour au Canada en 2021

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *