HockeyLHJMQ

Le Titan tentera de remporter la Coupe Memorial

Chaque année, les meilleures équipes juniors au pays tentent de remporter la Coupe Memorial, remise à la meilleure équipe junior au Canada. Cette saison, c’est le Titan d’Acadie-Bathurst qui représentera la LHJMQ lors du tournoi présenté à Regina à partir de vendredi.

Le Championnat se disputera entre le Titan d’Acadie-Bathurst (LHJMQ), les Bulldogs de Hamilton (OHL), les Broncos de Swift Current (WHL) et les Pats de Regina (Hôte). L’équipe gagnante succédera aux Spitfires de Windsor en 2017.

Titan d’Acadie-Bathurst

Il s’agit d’une deuxième participation au tournoi de la Coupe Memorial pour le Titan, après y avoir participé à sa première année d’existence en 1999. Cependant, la troupe de Mario Pouliot n’a pas à être jalouse des autres équipes. Le Titan compte sur quatre trios très solides et sur la meilleure paire défensive au Canada avec Olivier Galipeau et Noah Dobson.

Menée par le vétéran Jeffrey Truchon-Viel qui a remporté le titre des séries éliminatoires, l’attaque d’Acadie-Bathurst est excellente en échec-avant et peut faire très mal en avantage numérique.

Le seul point d’interrogation se retrouve encore devant le filet. Si Evan Fitzpatrick peut demeurer aussi solide qu’en séries éliminatoires de la LHJMQ, le Titan pourrait être très dangereux.

Bulldogs de Hamilton

À leur première présence à la Coupe Memorial et leur troisième saison dans l’OHL, les Bulldogs ont surpris plusieurs experts en remportant le titre en Ontario. Mené par l’espoir des Blue de St Louis, Robert Thomas (32 points), Hamilton a connu un parcours éliminatoire très solide avec seulement 5 revers. Cependant, la formation compte sur plusieurs attaquants complets dans l’équipe, alors que trois joueurs ont eu un différentiel négatif en séries. Surveillez Will Bitten qui appartient au Canadien.

Si l’adversaire veut marquer des buts, ils peuvent le faire, mais ils peuvent aussi jouer un match défensif avec beaucoup d’efficacité et c’est ce qui fait leur force. Hamilton compte sur le meilleur gardien des séries éliminatoires dans l’OHL avec Kalden Fulcher qui a élevé son jeu d’un cran pour mener son équipe au titre. Si ce succès se poursuit, ils seront très dangereux.

Broncos de Swift Current

Après avoir remporté le tournoi en 1989 et participé à trois éditions au total, les Broncos possèdent probablement l’attaque la plus dévastatrice. Glenn Gawdin (32 points), Aleksi Heponiemi (30 points) et Tyler Steenbergen (27 points) sont les meneurs en offensive. Ils peuvent marquer dans toutes les situations et les défensives adverses devront demeurer très concentrées pendant le tournoi pour éviter de se faire surprendre par leur vitesse en contre-attaque.

Cependant, la défensive manque parfois de stabilité et c’est le travail acharné qui permet aux joueurs de démontrer leur vrai talent. Même si leur parcours en séries éliminatoires a été plus compliqué que prévu, les Broncos ont remporté le titre de la WHL. Ce qui fait d’eux une équipe à surveiller.

Pats de Regina

Regina est probablement l’une des équipes avec le plus d’histoire à la Coupe Memorial. Elle a participé 12 fois au tournoi et l’a remporté trois fois en 1925, 1930 et 1975. Les Pats retrouveront d’ailleurs les Broncos qui les ont éliminés lors de la première ronde des séries éliminatoires de la WHL. Ce qui laisse peut-être un avantage à Swift Current. Toutefois, après une élimination rapide, l’équipe compte sur l’avantage de la patinoire et est plus reposée que les autres formations.

Les Pats comptent tout de même sur plusieurs excellents joueurs déjà repêchés comme Sam Steel (Anaheim), Josh Mahura (Anaheim), Jake Leschyshyn (Golden Knights), Cale Fleury (Canadien) et Libor Hajek (Lightning). On parle d’une équipe complète en attaque et en défensive. On peut marquer des buts, mais également se défendre. Cependant, les gardiens de but sont très inconstants et c’est ce qui pourrait coûter cher à l’équipe. Il faudra surveiller cette phase de jeu pour les Pats.

Comme l’an passé, l’équipe hôtesse possède une formation complète qui peut rafler les grands honneurs.

Crédit photo : nhl.com

Article précédent

Denis Shapovalov pas de taille face à Nadal

Article suivant

DG de l'année : McPhee, Yzerman, Cheveldayoff

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *