HockeyLNH

L’enfer fait surface

En début de saison, peu de gens s’attendaient à voir les Devils du New Jersey dans le portrait des séries éliminatoires. Certes, avec le tout premier choix au dernier repêchage, Nico Hischier, la reconstruction des Devils s’est entamée du bon pied. Le nouveau visage de la formation, axé sur la jeunesse, rapportera ses fruits dans les années à venir.

La troupe de John Hynes figure tout de même dans le top 15 au classement général de la LNH. Les Devils ont remporté leur quatre derniers matchs, dont trois sur les patinoires adverses. À égalité avec les Flyers de Philadelphie, ils sont respectivement à trois et quatre points des Capitals et des Penguins dans la section Métropolitaine.

En regardant l’alignement des Devils, plusieurs fronceront les sourcils avec tous ces nouveaux noms. Nous sommes loin de l’époque des Scott Gomez, Brian Gionta, Patrik Elias et Martin Brodeur qui ont permis à l’équipe de soulever les grands honneurs à deux reprises au début des années 2000.

Certains de ces jeunes joueurs en sont à leurs premiers pas dans la grande ligue. Après seulement une saison dans la LHJMQ avec les Mooseheads d’Halifax, Nico Hischier a directement fait le saut chez les professionnels. L’attaquant suisse a mis du temps avant de se mettre en branle, mais depuis, il connait de bons moments avec au moins un point à ses cinq derniers matchs. À seulement 18 ans, il sera le coeur et l’âme de cette organisation. Il vient d’être nommé la première étoile de la dernière semaine dans la Ligue Nationale.

Réelle révélation au dernier camp d’entraînement, Jesper Bratt à non seulement percé l’alignement, mais est souvent utilisé sur les deux premiers trios. Le suédois, choix de sixième ronde en 2016, en est à sa première campagne en sol nord-américain. Ses 33 points le place au dixième rang des pointeurs chez les joueurs recrues, à deux points d’Alexander Kerfoot de l’Avalanche du Colorado.

Ajoutez à cette liste de jeunes joueurs les noms Will Butcher, Miles Woods, Pavel Zacha, Damon Severson, Steven Santini, Mirco Mueller et John Quenneville. Sans compter que les Devils étaient bien représentés au dernier championnat mondial junior avec sept espoirs : Joey Anderson (USA) – Yegor Zaitsev (RUS) – Mikhail Maltsev (RUS) – Michael McLeod (CAN) – Jesper Boqvist (SWE) – Fabian Zetterlund (SWE) – Marian Studenic (SLO).

Disons que l’avenir est très prometteur au New Jersey !

Un nouveau souffle  !

À la recherche de solutions dans les dernières années, les Devils ont misé gros en échangeant le défenseur Adam Larsson aux Oilers d’Edmonton. En retour, Taylor Hall faisait le chemin inverse.

Âgé de 26 ans, l’albertain est un jeune vétéran dans le vestiaire. Il dispute tout de même sa huitième campagne dans la Ligue Nationale, sa deuxième au New Jersey.

Les récents succès des Devils passent directement par Hall. L’ancien tout premier choix des Oilers à l’encan de 2010 connait une séquence hors du commun. Il a enregistré au moins un point à ses 18 dernières parties, une séquence amorcée au tournant de la nouvelle année.

Durant cette période de temps, il a touché la cible à onze reprises, en plus d’avoir amassé quatorze mentions d’assistance, pour un total de 25 points.

Avec 62 points en banque et en continuant à ce rythme, il s’approcherait dangereusement de sa marque personnelle de 80 points, établie en 2013-2014. Il lui manque seulement quatre filets pour surpasser son sommet de 27 buts en une saison.

Hall et ses coéquipiers tenteront de poursuivre leur belle lancée en recevant les Blue Jackets de Columbus demain soir.

Crédit photo : NHL.com

Article précédent

Nikita Scherbak retourne avec le Rocket

Article suivant

J.D. Martinez ferait sauter la banque à Boston

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *