HockeyLNH

L’énigme Bobrovski

Dans la Ligue Nationale d’aujourd’hui, le jeu a tellement changé qu’il est primordial pour une équipe d’avoir un gardien de but numéro un dominant. Une denrée rare toutefois de nos jours. Les Blues Jackets de Columbus, une équipe longuement en reconstruction, ont la main heureuse avec Sergei Bobrovski.

Les Flyers de Philadelphie doivent amèrement regretter d’avoir lancé la serviette avec le cerbère russe en 2012. Jamais repêché par une équipe de la LNH, Bobrovski a dû faire son chemin pour se rendre dans la grande ligue. À l’époque, le directeur général des Flyers, Paul Holmgren est venu bien près de sélectionner le portier au repêchage de 2006. Néanmoins, Bobrovski obtenu un essai professionnel avec Philadelphie, laissant sa marque auprès de l’organisation. Après des performances difficiles lors des séries éliminatoires de 2012, les Flyers décidèrent de donner un rôle différent à Bobrovski. Ce dernier fût remplacé comme partant par un gardien de but russe, Ilya Bryzgalov. Philadelphie a finalement transigé celui qu’on surnomme Bob aux Blue Jackets de Columbus en retour de plusieurs choix au repêchage. On connait la suite de l’histoire, les Flyers sont toujours à la recherche d’un portier de premier plan…

Fraîchement arrivé à Columbus, Bobrovski n’a pas perdu de temps avant d’impressionner ses nouveaux partisans. À sa première saison dans son nouvel uniforme, Bob a maintenu une fiche de 21-11-6, remportant le trophée Vézina, trophée remis au meilleur gardien de but. Les Jackets ont félicité ses performances en lui consentant un contrat de deux ans, évalué à 11.25M.

Le reste de l’aventure de Bob avec Columbus est encore plus spectaculaire. Le gardien russe s’est établi parmi l’élite de la Ligue Nationale. Il a permis aux Blue Jackets d’atteindre les séries éliminatoires en 2014-2015, une première depuis 2009, marquant ainsi leur deuxième présence à la danse du printemps. Bobrovski s’est à nouveau fait remarquer la saison dernière, alors qu’il a connu la meilleure saison de sa carrière. Il a cumulé 41 victoires en 63 départs, un nouveau record d’équipe chez les Jackets, en plus de mettre la main sur son deuxième Vézina.

Reprenant l’expression jamais deux sans trois, si les choses se poursuivent ainsi, il se pourrait fort bien que Bobrovski remporte le Vézina pour une deuxième année consécutive, son troisième en carrière. À la barre d’une équipe fleurissante, il montre une fiche de 14-4-1, étant deuxième au chapitre des victoires, et affichant le meilleur taux d’efficacité avec 0.935.

Seulement âgé de 29 ans, il lui reste encore de bonnes années devant lui. En restant en santé, Bob est et sera une pièce maîtresse chez les Jackets dans les années à venir et continuera à donner des maux de têtes aux attaques adverses.

Crédit photo : TSN.ca

 

Article précédent

Giancarlo Stanton fourni sa liste d'équipes

Article suivant

Le Canadien met un terme à la séquence des Jackets

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *