HockeyLNH

Les étoiles sont alignées !

Après trois ans d’absence, les Stars de Dallas sont de retour en demi-finale de l’Ouest, eux qui ont toujours le goût amer de leur élimination en 2016 face à ces mêmes Blues de St. Louis. Contrairement aux Jets de Winnipeg qui n’avaient pas vu à l’oeuvre les prouesses du gardien de but recru Jordan Binnington, alors qu’ils les avaient seulement affronté lors de l’automne dernier, Dallas a remporté 3 des 4 rencontres disputées entre les deux équipes en 2019. Par contre, depuis 2008, les Stars n’ont jamais atteint la finale de l’Ouest. De leur côté, la motivation ne manque pas pour les Blues qui sont toujours à la recherche d’une première conquête de la coupe Stanley dans l’histoire de la franchise depuis la création de l’équipe en 1967. Qui remportera la série ?

Comment ne pas favoriser les Blues qui auront l’avantage de glace. Cependant, contrairement à ce qu’ils ont démontré en saison régulière, St-Louis a eu de la difficulté à remporter ses matchs à domicile avec seulement 1 victoire en trois matchs. De plus, les joueurs vedettes comme Vladimir Tarasenko et Ryan O’Reilly n’ont pas eu un gros impact dans l’élimination des Jets. Par contre, les projecteurs étaient braqués sur l’attaquant Jaden Schwartz qui est l’auteur des 4 derniers buts de son équipe, dont un tour du chapeau dans le match #6 devant ses partisans. Il est redevenu le joueur d’impact qu’il était en 2018, lui qui a connu de la difficulté cette saison avec seulement 36 points en 69 rencontres.

Tout comme les Stars, les Blues prônent un système de jeu axé sur la défensive. Malgré tout, le défenseur et capitaine Alex Pietrangelo est en mesure de se porter à l’attaque, très responsable avec la rondelle. Il ne commettra pas de revirements pour mettre son équipe dans l’eau chaude, lui qui le meneur chez les Blues avec 6 points. Le point d’interrogation et ironiquement la raison pour laquelle St. Louis s’est retrouvé au tournoi printanier cette année, c’est le gardien de but Jordan Binnington qui n’a pas été l’ombre de lui même face à la puissance offensive des Jets, accordant 16 buts sur 173 tirs. St. Louis ne donnera pas cher de sa peau, si jamais la recrue de 25 ans n’arrive pas à retrouver l’aplomb qu’il avait lors de son rappel des rangs mineurs.

De leur côté, les Stars répondront par la bouche de leurs canons avec des joueurs comme Alexander Radulov, Tyler Seguin, Jamie Benn et John Klingberg qui ont chacun récolté 6 points. Dallas a fait taire les critiques à son endroit, suite à sa victoire surprenante face aux champions défendants du trophée du Président de 2018, les Prédateurs de Nashville. Les analystes disaient des Stars qu’ils étaient une équipe comptant seulement sur la production de la première ligne. L’effort collectif, en plus du travail des joueurs de soutien ont mené à l’élimination hâtive des Prédateurs en six matchs.

L’arrivée du Québécois Jim Montgomery derrière le banc des Stars a été bénéfique puisque depuis son embauche, Dallas est une des meilleures défensives dans la LNH avec seulement 12 buts accordés au premier tour des séries. Le gardien de but, Ben Bishop a adopté la mentalité de l’entraîneur, jouant au niveau d’un nominé du trophée Vézina. Il a poursuivi sur sa lancée avec une moyenne de buts alloués de 1.89 et un pourcentage d’efficacité de ,945%. Les performances de Bishop pourraient être comparées à l’ancien gardien de but des Stars, Marty Turco, qui avait propulsé Dallas en finale de l’Ouest en 2008, avant de s’incliner face aux éventuel champions de la coupe Stanley, les Red Wings de Detroit.

Ma prédiction :

Ce sera une série serrée axée sur la défensive. Les deux équipes se connaissent très bien, eux qui évoluent  dans la division Centrale. Les Blues devront espérer le réveil de leurs joueurs vedettes s’ils souhaitent percer la muraille Ben Bishop puisque la majeure partie du temps lors du premier tour des séries, ils ont été dominés par les Jets de Winnipeg et on dû compter sur leur gardien de but pour rester dans le coup. Parions que Dallas regardera les vidéos et trouvera une façon de venir à bout de l’énigme Jordan Binnington pour remporter la série en six matchs.

Crédit photo: nhl.com

Écrit par: Tristan Côté

Article précédent

De retour sur Terre pour les Blue Jackets

Article suivant

Des arbitres paient le prix dans la LNH

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *