HockeyLNH

Les Flames rachètent un joueur et le signent à nouveau

Alors que les Flames de Calgary avaient racheté le contrat du défenseur Michael Stone, ils ont décidé de lui faire signer un nouveau contrat. Il touchera 700 000 $ en vue de la prochaine saison.

Au bout du compte, Brad Treliving pourra économiser un montant annuel de 1,6 M$, alors que le rachat du contrat coutera un montant de 1,167 M$, en plus de 700 000$ (1,9 M$ environ). Celui-ci touchait un salaire de 3,5 M$ l’an dernier. L’autre avantage, c’est que Stone possédait une clause de non-échange dans son dernier contrat, alors qu’il n’en a plus maintenant.

La question maintenant : est-ce que c’est permis de signer un joueur que l’on vient de racheter ? Il semble qu’il n’y a aucun règlement qui empêche une équipe de le faire, même si ça fait seulement 40 jours que la décision a été prise. Seuls les joueurs ayant été rachetés sans pénalités comme après le dernier lockout n’auraient pas le droit de revenir avant un an.

Il faut dire que l’on pensait pouvoir évoluer sans lui cette saison chez les Flames, mais lorsque le jeune Juuso Valimaki a subi une blessure pouvant lui faire rater l’entièreté de la saison, l’organisation avait besoin de renfort à la ligne bleue. C’est pourquoi on a préféré rapatrier un joueur que l’on connaissait bien plutôt que de miser sur un arrière inconnu.

L’an passé, Stone a disputé seulement 14 parties en raison d’une blessure, mais il est une belle police d’assurance pour la profondeur défensive des Flames. L’athlète de 29 ans est donc de retour à Calgary.

Crédit photo : nhl.com

Article précédent

Une journée ardue attend les joueurs du Canadien

Article suivant

Les Jets s'assurent de garder Josh Morrissey

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *