HockeyLNH

Les Rangers pourraient racheter Kevin Shattenkirk

Alors que les Rangers de New York sont très insatisfaits des performances de Kevin Shattenkirk, l’équipe pourrait racheter son contrat cet été.

Le directeur général Jeff Gorton n’a pas caché ses intentions au New York Post mardi. Il étudierait actuellement l’option de racheter le contrat d’un de ses joueurs. Il s’est contenté de dire que c’était une option sur la table sans nécessairement nommer un nom précis.

Cependant, le journaliste Larry Brooks lance les défenseurs Kevin Shattenkirk et Brendan Smith qui n’ont pas livré la marchandise durant la dernière saison. Deux joueurs tout à fait logique qui sont aussi sur le marché des transactions, alors que les Rangers seraient prêts à conserver 50% de leur salaire.

On rappelle que Shattenkirk a signé un lucratif contrat de 26,6 M$ en 2017, mais il n’est plus l’ombre de lui-même depuis ce temps. Pourtant reconnu comme un défenseur offensif, il n’a dépassé les 30 points au cours des deux dernières campagnes. Déjà qu’il n’est pas très solide dans son territoire.

Le rachat de son contrat permettrait aux Rangers d’économiser un montant de 5,17 M$ l’an prochain et 567 000 $ l’année suivante. Sauf qu’il ne faut pas oublier la pénalité de 1,43 M$ imposée pour les deux années restantes.

Vraiment, on s’est mis dans le pétrin à New York dans les dernières années et on tente de ramasser les pots cassés depuis ce temps. Le contrat de Shattenkirk était de trop et on n’a maintenant pas le choix de s’en débarrasser en rachetant son entente. Heureusement, la reconstruction semble déjà bien entamée et on pourra disposer d’environ 19 M$ cet été, avant les signatures de Pavel Buchnevich, Brendan Lemieux, Tony DeAngelo et Neal Pionk.

On pourrait donc tenter d’attirer un gros nom par le marché des joueurs autonomes, mais aussi avec l’arrivée de Kaapo Kakko ou Jack Hughes au repêchage.

Crédit photo : nhl.com

Article précédent

Une autre expansion de la LHJMQ aux États-Unis ?

Article suivant

Brooks Koepka a rendez-vous avec l'histoire

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *