HockeyLNH

Prévision LNH 31 en 31 : Capitals de Washington

Les Capitals de Washington ont été éliminés plus rapidement l’an dernier, mais l’équipe présente pratiquement le même alignement qu’en 2018. C’est pourquoi les performances de cette organisation demeure inconnu puisqu’on est capable du meilleur comme du pire.

Le plus gros point d’interrogation sera les performances du Russe Evgeny Kuznetsov qui a été suspendu par l’IIHF pour 4 ans en raison de consommation de cocaïne et cette distraction pourrait nuire dans ses performances. Heureusement, l’offensive ne tient pas d’un seul joueur, alors que son compatriote Alexander Ovechkin a toujours le potentiel de marquer 50 buts en compagnie des vétérans TJ Oshie et Nicklas Backstrom en avantage numérique et sur un deuxième trio. Assurément, Jakub Vrana a le potentiel pour en faire encore plus, alors que Tom Wilson, Carl Hagelin et Lars Eller sont également très importants dans toutes les phases de jeu en offensive, dont pour accentuer l’échec-avant.

L’inquiétude ne sera pas en offensive, alors qu’on a terminé dans le premier tiers de la LNH pour le nombre de buts marqués l’an dernier et que l’on possède sensiblement le même noyau offensif. Brett Connolly et Andre Burakovsky sont les plus grosses pertes de l’équipe, mais ils n’ont pas connu de grandes saisons l’an dernier. Reste maintenant à voir si Richard Panik et Brendan Leipsic pourront les remplacer dans la profondeur de l’équipe.

Le nombre de buts marqués sera très important pour les Capitals, ayant perdu les services de deux arrières de qualité de la dernière saison. Radko Gudas vient remplacer Matt Niskanen et Brooks Orpik, mais il n’est pas un défenseur dominant et cela risque d’être difficile pour lui. Ce qui laisse donc un rôle majeur pour John Carlson et Dmitry Orlov, eux qui peuvent facilement évoluer sur une première paire. Cependant, le doute règne avec Michal Kempny et Nick Jensen qui sont efficaces, mais qui n’ont rien montré d’extraordinaire durant leur carrière. Disons qu’on risque aussi de donner beaucoup de chances de marquer à première vue, surtout que le sixième défenseur est encore difficile à déterminer.

Devant le filet, Braden Holtby vient de connaitre une saison en-deçà de ses standards habituels et doit afficher une meilleure efficacité d’arrêt. Surtout qu’il risque d’être pas mal occupé à chaque rencontre et qu’il sera un acteur important pour redonner confiance à sa défensive avec des arrêts inattendus. Il peut être spectaculaire, mais quand il manque de confiance, c’est plus difficile. Et ne comptez surtout pas sur Pheonix Copley pour lui enlever de la pression, lui qui est encore un gardien auxiliaire. On attend d’ailleurs le développement du Russe Ilya Samsonov qui semble encore avoir besoin d’une autre saison dans la ligue américaine pour atteindre son potentiel.

Bref, les Capitals comptent toujours sur une offensive dévastatrice et dangereuse. Toutefois, tant et aussi longtemps que la défensive ne démontrera pas d’efficacité dans son territoire, ça demeure légèrement inquiétant à Washington. Si Holtby fait le travail et que la défensive trouve son rythme, tous les espoirs sont permis pour cette équipe.

Force : Offensive

Faiblesse : Défensive

Rang dans l’ouest : 3e rang EST


Départs : Matt Niskanen, Brett Connolly, Andre Burakovsky, Brooks Orpik, Devante Smith-Pelly

Arrivés : Richard Panik, Brendan Leipsic, Radko Gudas


Projection alignement

Alex Ovechkin – Evgeny Kuznetsov – Tom Wilson

Jakub Vrana – Nicklas Backstrom – TJ Oshie

Carl Hagelin – Lars Eller – Richard Panik

Brendan Leipsic – Nic Dowd – Garnet Hathaway


Michal Kempny – John Carlson

Dmitry Orlov – Nick Jensen

Christian Djoos – Radko Gudas


Braden Holtby – Pheonix Copley

Crédit photo : washingtonpost.com

Article précédent

Un nouveau capitaine chez les Sharks

Article suivant

Kyle Brodziak échoue son test physique et se retire

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *