HockeyLNH

Prévision LNH 31 en 31 : Sharks de San Jose

Les Sharks de San Jose ont tourné la page avec des vétérans, mais l’éclosion des jeunes joueurs devrait permettre à l’équipe de demeurer dans le coup. Le directeur général Doug Wilson fait énormément confiance aux jeunes leaders de l’organisation.

Évidemment, la plus grosse perte aura été celle de Joe Pavelski, mais Joonas Donskoi et Gustav Nyquist étaient également très importants pour l’attaque. Au moins, on a sauvé les meubles en s’assurant du retour de Joe Thornton à la dernière minute. Ces changements ouvrent donc la porte aux jeunes vétérans Timo Meier, Logan Couture, Evander Kane et Thomas Hertl. On parle des quatre joueurs principaux qui mèneront l’offensive de l’équipe et qui peuvent même en faire encore plus, alors que Thornton devrait encore les appuyer avec du leadership.

On a surtout hâte de voir ce que Kevin Labanc sera en mesure d’apporter à l’équipe sur l’un des deux premiers trios. Celui-ci vient de signer un contrat vraiment à l’avantage des Sharks, mais doit démontrer qu’il peut être dominant pour toucher un meilleur salaire que seulement 1 M$. Le reste de l’attaque est principalement composée de joueurs de profondeur qui auront beaucoup plus de travail. On peut penser à Melker Karlsson, Marcus Sorenson et Barclay Goodrow qui devront en faire plus pour garder l’équipe dangereuse.

En défensive, on ne peut pas vraiment s’inquiéter avec la présence de Brent Burns et Erik Karlsson au sein de la même brigade. On parle de deux des meilleurs défenseurs de leur génération dans la LNH, même s’ils n’évoluent pas ensemble, alors qu’on peut utiliser les deux arrières sur deux vagues d’avantage numérique différentes.

La prolongation de contrat du Suédois confirme donc qu’il y aura deux excellents duos en défensive à San Jose. Burns devrait jouer avec le très fiable Brenden Dillon, alors que Karlsson reprendra sa place avec le Québécois Marc-Édouard Vlasic, l’un des plus solides en défensive dans le circuit Bettman. Reste maintenant à espérer que la perte de Justin Braun permettra à Radim Simek et Tim Heed de montrer leur savoir-faire. Ces derniers n’ont rien prouver dans la ligue encore, mais ils peuvent assurer une belle profondeur défensive.

Il reste le devant du filet pour espérer que Martin Jones demeure constant pour l’entièreté de la saison. Il peut parfois être dominant, mais aussi accorder de très mauvais buts d’autres soirs. Bien que la défensive des Sharks risque d’être très solide, le gardien devra parfois rester concentré pour permettre à son équipe de gagner des matchs. C’est la mission principale de Jones qui pourra compter sur un excellent auxiliaire en Aaron Dell avec environ 25 matchs de qualité. Ce qui limiterait la charge de travail à 55 départs pour le gardien numéro un.

Bref, les Sharks commencent à passer le flambeau à un noyau légèrement plus jeune, mais tout aussi talentueux sur papier. Il faut donc que ces derniers assurent une belle continuité pour permettre aux partisans de vivre un autre rendez-vous printanier en 2019-20.

Force : Défensive

Faiblesse : Expérience

Rang dans l’ouest : 9e rang OUEST


Départs : Joe Pavelski, Justin Braun, Joonas Donskoi, Gustav Nyquist, Micheal Haley,

Joakim Ryan

Arrivés : Dalton Prout


Projection alignement

Timo Meier – Logan Couture – Kevin Labanc

Evander Kane – Joe Thornton – Thomas Hertl

Marcus Sorensen – Barclay Goodrow – Melker Karlsson

Lukas Radil – Dylan Gambrell – Jonny Brodzinski


Marc-Édouard Vlasic – Brent Burns

Brenden Dillon – Erik Karlsson

Radim Simek – Tim Heed


Martin Jones – Aaron Dell

Crédit photo : rds.ca

Article précédent

Brandon Prust et Marie-Pier Morin se séparent

Article suivant

Charles Leclerc triomphe au Grand Prix d'Italie

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *